Cote d'Ivoire: Et si Bandama Maurice avait presque révélé son départ du gouvernement

Suite à l'alerte de la lettre du continent du 20 février 2020 faisant état de la désignation prochaine du ministre de la culture et de la francophonie, Maurice Kouakou Bandama, comme Ambassadeur de Côte d'Ivoire en France , à la place de SEM, Charles Prudence Gomis, nommé sénateur , et en fin de mission, une personne présente le jeudi 6 février 2020 à la rentrée culturelle de son ministère, estime avec le recul, deux semaines plus tard, qu'il avait presque donné l'information de son départ sans le vouloir.

Ce jour, le ministre Bandama Maurice avait rendu hommage au chef de l'État, Alassane Ouattara, mais il avait surtout dit : « J'espère que l'année prochaine je viendrai ici, pas en qualité de ministre, mais en tant que ministre ». Pour moi, il laissait entendre qu'il pouvait n'être plus ministre de la culture en février 2021, à la même date, lors de la prochaine rentrée culturelle. Il disait qu'il pouvait n'être plus ministre de la culture, ni même plus ministre de quoi ce soit , à cette même période en 2021.

Alors que tout le monde le sait engagé pour la victoire, et que le fait qu'il envisageait de n'être plus ministre ne pouvait pas signifier que le Rhdp ne serait plus au pouvoir en 2021, mais pouvait dire que lui, il pourrait être ailleurs, ses propos n'ont intrigué personne ce jour, pour chercher à en savoir plus, surtout les journalistes, d'autant plus qu'il avait dit également : « J'ai bénéficié durant neuf ans de la confiance ininterrompue du président de la République pour traduire sa vision de la culture grâce à vous, les acteurs de la culture parce que vous avez bien fait votre travail et très bien fait ».

Il semblait faire un bilan de départ , et non un bilan classique, même s'il a annoncé des chantiers à venir en matière de culture pour brouiller encore les pistes », a confié à l'IA un témoin de la cérémonie, et acteur du monde de la culture en Côte d'Ivoire.

Aucune annonce n'a été faite sur la question depuis l'attentat de la lettre du continent. Notre rédaction a essayé en vain de joindre le ministre Bandama Maurice, tandis que son service communication a démenti.

Plusieurs autres de ses collaborateurs, ont assuré n'avoir aucune information sur cette nomination. Ce qui est plus ou normal au stade actuel des choses.

Annoncé lui-même comme Ambassadeur en France la veille déjà dans la parution du 19 février 2020, le ministre Sidi Touré, porte-parole du gouvernement avait dit le même jour ceci, à la sortie du Conseil des ministres : « C'est vous qui m'apprenez que je suis affecté ailleurs. Pour le moment, j'assume ma fonction de porte-parole et ministre de la Communication ».

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.