Soudan: Une déclaration du Cabinet sur les manifestations de jeudi

Khartoum — Le Conseil des ministres a publié une déclaration dans les premières heures de la matinée de vendredi sur les événements qui ont eu lieu dans la capitale jeudi, alors que la déclaration soulignait le droit de manifester et d'organiser des rassemblements, et a également affirmé que les partenaires de la période de transition tenaient à respecter le droit des masses à s'exprimer pacifiquement quant à leurs opinions et leurs positions.

Le communiqué condamne le recours excessif à la violence contre les masses, qui a fait plusieurs blessés, et le Conseil des ministres a annoncé l'ouverture d'une enquête sur ce qui est arrivé pour tenir les auteurs responsables.

Il est à noter que les rues de Khartoum ont connu jeudi des marches populaires qui portaient les revendications populaires adressées aux organes du gouvernement de transition, ce qui est une pratique habituelle, mais cela s'est terminé par une violence dont certains citoyens soudanais sont affectés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.