Cote d'Ivoire: Bouaké - Plus de 500 personnes bénéficient d'une consultation gratuite en ophtalmologie

21 Février 2020

Grâce à Jean-Claude Kouassi, ministre des Mines et de la Géologie, plus de 500 personnes, des quartiers N'Gattakro, Broukro et Ahoungnansou ont bénéficié d'une consultation gratuite en ophtalmologie. C'était vendredi et samedi dernier, dans les locaux du centre médico-social Notre dame de la visitation de Bouaké.

Dr Désirée Tanoh, médecin-chef au centre médical Notre dame de la visitation, a salué la mobilisation de la population « Durant ces deux jours de consultation, nous avons pu dépister des cas de glaucome, cataracte et d'autres maladies de l'œil », a-t-il révélé.

En outre, le médecin-chef s'est réjoui que cette action sociale auprès des personnes vulnérables ait permis à celles-ci de savoir ce dont elles souffrent plutôt que de continuer à vivre dans l'ignorance. Par conséquent, elle a invité d'autres personnes de bonnes volontés à en faire autant.

Angèle Kouassi, ménagère au quartier N'Gattakro est reconnaissante au ministre des mines et de la géologie. « C'est une opération qui est la bienvenue pour les personnes indigentes comme nous. Sans payer de l'argent, nous nous nous sommes fait consulter. Nous ne pouvons que dire grand merci à notre bienfaiteur qui est le ministre, Jean Claude Kouassi », dira-t-elle. Pour sa part, Lucien Kouakou, s'est dit soulagé.

Jean Claude Kouassi, cadre de la région de Gbêkê, entend continuer cette œuvre. C'est ainsi qu'après Broukro, N'Gattakro et Ahoungnansou, le cap sera mis sur les quartiers de Koko, Dar-Es-Salam et Zone industrielle, dans les semaines à venir afin de soulager les personnes vulnérables qui y vivent.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.