Angola: Le ministère de la Santé dément la fuite des patients en quarantaine

Luanda — L'inspecteur général de la santé, Miguel de Oliveira, a démenti ce vendredi, à Luanda, les murmures qui circulent sur les réseaux sociaux, concernant la fuite des patients en quarantaine à Barra do Kwanza et à Calumbo.

S'exprimant à la presse, l'inspecteur a souligné que les centres ont toutes les conditions adéquates de surveillance, ce qui rend donc impossible la fuite.

Tous les citoyens en quarantaine et ceux qui ont été libérés sont bien identifiés, car l'Angola a mis en place, un modèle de surveillance adapté au contexte actuel, a-t-il précisé.

Ce modèle crée permet à ce que les équipes de santé publique fassent correctement le suivi sur base des preuves scientifiques crédibles, a-i-il renforcé.

Selon le responsable, le ministère de la Santé (MINSA) ne prend pas des mesures basées sur des spéculations publiées dans les réseaux sociaux, mais plutôt sur des données scientifiques, les recommandations de l'OMS, ainsi que de comité d'experts COVID-19.

Par la suite, il a fait appel aux familles dont les membres étaient mis en quarantaine et libérés, de ne pas avoir peur, ni n'affiché un sentiment discriminatoire vis-à-vis d'eux, car ils sont en bonne santé et ne présentent aucun danger au sein de la société, a-t-il exhorté.

Il y a lieu de rappeler, 50 citoyens chinois mis en quarantaine au centre de Barra do Kwanza ont été libérés, depuis mercredi 19 février 2020.

Par contre 13 citoyens angolais, 36 chinois, 1 brésilien et 14 autres voyageurs sont encore sous surveillance, a indiqué l'inspecteur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.