Rwanda: L'Ouganda aura un mois pour vérifier les allégations du Rwanda

Les présidents Kaguta Museveni et Paul Kagame se rencontrent à la frontière entre Katuna et Gatuna. Leur relation devrait renforcer le commerce entre les deux pays voisins.

Gatuna — - La République d'Ouganda devrait, dans un délai d'un mois, vérifier les allégations du Rwanda voisin, concernant des actions en provenance de son territoire, perpétrées par des forces hostiles au Gouvernement rwandais.

La recommandation est l'une des principales décisions issues du 4e sommet quadripartite (Angola, Ouganda, Rwanda et République démocratique du Congo), qui a eu lieu vendredi dans la région de Gatuna-Katuna, à la frontière entre le Rwanda Ouganda.

Le communiqué final de la réunion indique que si les actions alléguées sont prouvées, le Gouvernement ougandais devrait prendre les mesures nécessaires pour y mettre fin.

Le document souligne aussi que l'action doit être vérifiée et confirmée par la commission ministérielle "ad hoc" en charge de la mise en œuvre du protocole d'accord de Luanda.

Une fois que cette recommandation sera mise en œuvre et rapportée aux chefs d'État, poursuit la note, les médiateurs tiendront un nouveau sommet de quatre jours à Gatuna-Katuna pour la cérémonie solennelle de réouverture des frontières et la normalisation des relations entre les deux pays.

L'un des objectifs de la réunion de vendredi était de discuter de la réouverture de la frontière commune (Rwanda / Ouganda), qui est fermée depuis mars 2019, en raison d'accusations réciproques d'espionnage et d'ingérence politique.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.