Rwanda: Le Rwanda et l'Ouganda conviennent d'extrader des prisonniers

Gatuna — Les autorités du Rwanda et de l'Ouganda ont signé ce vendredi, à Gatuna-Katuna, un traité d'extradition des prisonniers, lors d'une cérémonie à laquelle a assisté le Président angolais, João Lourenço, dans le cadre du sommet quadripartite.

Le document a été signé par les ministres des Affaires étrangères du Rwanda, Biruta Vincent et de l'Ouganda, Sam Kutesa, dans un acte assisté par les chefs d'État du Rwanda, Paul Kagame, de l'Ouganda, Yoweri Museveni et de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi.

Le traité est un instrument juridique visant à libérer les prisonniers et à traiter les affaires de justice, y compris celles liées à des activités subversives présumées, pratiquées sur le territoire voisin.

Le sommet Gatuna-Katuna, une région située à 80 kilomètres de la capitale rwandaise, a aussi analysé des sujets liés à l'ouverture de la frontière entre le Rwanda et l'Ouganda, qui a été fermée il y a huit mois, en raison d'accusations réciproques d'espionnage et d'ingérence politique.

La réunion de quatre heures, parrainée par les présidents de l'Angola, João Lourenço et de la RDC, Félix Tshisekedi, a encore permis de discuter des voies et moyens d'atténuer les tensions entre les deux pays voisins.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.