Rwanda: Le Rwanda et l'Ouganda s'accordent sur une possible réouverture de la frontière

Les présidents Kaguta Museveni et Paul Kagame se rencontrent à la frontière entre Katuna et Gatuna. Leur relation devrait renforcer le commerce entre les deux pays voisins.

La frontière entre l'Ouganda et le Rwanda pourrait rouvrir, sous conditions. C'est la principale annonce au terme d'une énième rencontre qui s'est tenue ce vendredi 21 février entre Paul Kagame et Yoweri Museveni.

La rencontre s'est tenue au poste-frontière de Gatuna sous la médiation du président congolais Felix Tshisekedi et du président angolais Joao Lourenço, pour tenter, une nouvelle fois, d'apaiser les tensions entre les deux voisins

Au terme de quatre heures de discussions à huis clos, les chefs d'État se sont mis d'accord sur un communiqué final. Il stipule que l'Ouganda a 30 jours pour enquêter sur la présence de forces hostiles au gouvernement de Paul Kagame sur son territoire.

Kigali assure en effet que des membres du RNC de Kayumba Nyamwasa et des auteurs de l'attaque de Kinigi, qui a coûté la vie à 14 civils en octobre dernier, sont réfugiés en Ouganda. Si c'est avéré, Kampala doit y mettre fin, indique le communiqué. Et c'est seulement si ces conditions sont remplies qu'une date de réouverture de la frontière sera choisie.

Officiellement, le Rwanda déconseille à ses ressortissants de se rendre en Ouganda depuis un an, citant des cas de torture et de détention illégale. Et que dans les faits, la circulation des biens et des personnes est entravée côté rwandais.

Après de longs mois de discussions, Kigali semble donc avoir réussi à imposer ses conditions. Les deux voisins ont également signé un traité d'extradition, une première, et le résultat de gestes de bonne volonté qui se sont multipliés ces dernières semaines, avec la libération de 24 Rwandais détenus en Ouganda et de 20 Ougandais emprisonnés au Rwanda.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.