Ile Maurice: Disparition au Souffleur - La famille garde espoir

22 Février 2020

Ils restent introuvables. Jean Nicolas Boudeuse, un garde-côtes de 29 ans, et Myke Benoît Mathieu, un employé d'une propriété de 46 ans, tous deux habitants de l'Escalier et amis de longue date, sont portés disparus depuis mardi après une partie de pêche au Souffleur. L'équipe de la National Coast Guard est à la recherche des deux hommes. Leur famille, malgré l'infime chance, espère les retrouver.

«Li ti konpran lamer, li ti koné kouma pou fer kan letan mové», relate Corinne, 50 ans, la femme de Myke Benoît Mathieu. Elle précise également que son époux avait l'habitude d'aller pêcher dans d'autres régions. «Pa koné kinn fer li al Souffleur sa fwa-la.» La quinquagénaire affirme qu'elle et sa fille unique, âgée de 10 ans, affrontent cette période difficile avec le soutien de leur famille. Elle ajoute que jusqu'à présent, la police n'a retrouvé uniquement le sac à dos de son mari.

Quelques mètres plus loin, la famille Boudeuse est également en attente. Le garde-côtes Boudeuse, 28 ans, était en compagnie de Mathieu Benoît lors de la partie de pêche au Souffleur. Il est décrit comme un enfant exemplaire et sa famille est anéantie. «Personn pa pe donn nou enn nouvel. Yer monn al asizé Souffleur. Il était le pilier de la famille. So tifrer ek so tiser pé rod li, nou pé atann mem», lance le père du disparu, les yeux perdus au loin.

Du côté de la NCG, on nous informe que les recherches se poursuivent et que les familles seront tenues au courant de l'évolution.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.