Togo: Présidentielle - Les Togolais aux urnes

À la faveur de l'élection présidentielle, le corps électoral a été convoqué, le 22 février, pour élire leur chef de l'Etat. Au total sept candidats en lice, dont le président sortant, Faure Gnassingbé, qui brigue un quatrième mandat.

La campagne s'est achevée jeudi. Un peu plus de 3,6 millions d'électeurs ont été appelés aux urnes au premier tour de ce scrutin, dont 348 Togolais de la diaspora. Ces derniers voteront dans les ambassades à Paris, Washington, Rabat, Abuja, Libreville et Kinshasa. 9 389 bureaux de votes sont ouverts à travers le pays, chaque bureau enregistrant au plus cinq cents électeurs.

Sept candidats sont en lice dont Faure Gnassingbé, le président sortant qui brigue un 4e mandat au nom du parti Unir. Jean-Pierre Fabre, 67 ans, le leader de l'Alliance nationale pour le changement (ANC), tente sa chance pour la troisième fois après les tentatives de 2010 et 2015, où il était arrivé deuxième. Agbéyomé Kodjo, 66 ans, ancien pilier du régime Eyadéma, désormais passé à l'opposition et investi par la coalition des forces démocratiques, se présente pour la deuxième fois à la magistrature suprême après avoir récolté 0,9% des suffrages en 2010.

Deuxième tour de piste également pour Aimé Gogué, 73 ans, le chef de file de l'Alliance démocratique pour le développement intégral (ADDI) avait obtenu 4,3% des voix en 2015. A ce même scrutin, Mohamed Tchassona Traoré avait lui glané 0,9 % des suffrages. A 60 ans, ce dernier se présente toujours sous les couleurs du Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD).

Les deux derniers candidats sont des anciens de la C14, une coalition de quatorze partis d'opposition. Komi Wolou, 56 ans, représente le pacte socialiste pour le renouveau (PSR) et Georges-William Kouessan, le parti Santé du peuple. A 53 ans, ce dernier est le plus jeune des sept candidats en lice.

Les 3,6 millions d'électeurs togolais auront le choix entre six candidats pour provoquer une alternance et sortir un président qui détient toutes les clés de l'appareil d'Etat depuis quinze ans. Pour l'opposition, parvenir à le battre après s'être présentée en ordre dispersé relèverait toutefois de l'exploit. Les premiers résultats ne sont pas attendus avant le début de la semaine prochaine.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.