Cameroun: Université inter-Etats Congo-Cameroun - Cent quatre-vingt-quinze étudiants congolais en formation à Sangmelina

Les admis au concours d'entrée à l'Université inter-Etats Congo-Cameroun ont quitté Brazzaville, le 20 février, pour poursuivre leurs études dans la ville de Sangmélima, au Cameroun, durant cinq ans.

Dans la ville de Sangmélima, ces jeunes Congolais étudieront dans les filières de design, l'ingénierie système numérique, l'énergie et l'ingénierie numérique sociotechnique. L'école supérieure internationale de génie numérique de l'Université inter-Etats Congo-Cameroun compte vingt-cinq filières sociotechniques.

« Nous avons remercié le gouvernement pour cette initiative. Nous avons conseillé nos enfants à mieux se comporter, à plus de discipline dans le pays voisin et à être plus conscients pour leurs études », a indiqué, André Kihoulou, coordonnateur du bureau des parents d'étudiants.

L'Université inter-Etats Congo-Cameroun est en ce moment l'unique projet intégrateur dans le domaine de l'enseignement supérieur au niveau de la sous-région africaine. Cet établissement d'enseignement supérieur s'ouvre aux étudiants des autres pays d'Afrique et du monde. La mise en œuvre du projet est la volonté des présidents Denis Sassou N'Guesso et Paul Biya. L'établissement emploie un personnel administratif et enseignant des deux pays.

« Nous remercions nos deux chefs d'Etat. Nous avons visité l'établissement. Tout est fin prêt, la restauration et l'hébergement y compris. Il y a des accompagnateurs qui vont aider les étudiants. C'est une opportunité très importante car le génie numérique est un domaine porteur », a indiqué le professeur Scholastique Dianzinga, coordonnatrice du projet de l'Université inter-Etats Congo-Cameroun.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.