Sénégal: Saint-Louis - L'APAL souhaite bénéficier des licences de pêche

Saint-Louis — Les membres de l'association des pêcheurs artisanaux à la ligne (APAL) de Saint-Louis ont exprimé samedi leur souhait de bénéficier des licences de pêche pour pouvoir exercer leur activité.

"L'APAL compte aujourd'hui, 2000 membres, disposant chacun d'une pirogue bien immatriculée, d'où la nécessité de pouvoir disposer de licences de pêche, pour permettre à ces pêcheurs artisanaux d'être pris en compte dans ces accords de pêche", a dit El hadji Douss Fall, président de l'APAL lors d'une conférence de presse.

"Ce secteur de la pêche artisanale regroupe la majorité des pêcheurs qui ne cherchent qu'à exercer dignement leurs activités, en toute sécurité et dans le respect des règles et lois, conformément aux exigences des accords de pêche", a-t-il ajouté.

El hadji Douss Fall a toutefois salué les efforts de l'Etat pour permettre aux pêcheurs de Gue-Ndar de disposer de 400 licences de pêche grâce aux accords entre le Sénégal et la Mauritanie.

La commission des négociations pour les licences de pêche a remis récemment à des pêcheurs de Guet-Ndar, 400 licences leur permettant d'exercer leur activité dans les eaux mauritaniennes.

Ils ont reçu le document après avoir signé un engagement pour un respect d'un certain nombre d'obligations relativement au protocole de pêche entre le Sénégal et la Mauritanie.

Des pêcheurs de Guet-Ndar avaient manifesté récemment pour réclamer des licences de pêche afin de pouvoir continuer à pêcher dans les eaux mauritaniennes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.