Sénégal: Un plan stratégique de lutte contre les faux médicaments en gestation

Louga — Le Sénégal est en train d'élaborer un plan stratégique de lutte contre la vente de faux médicaments, a déclaré, samedi à Louga, docteur Anta Mamadou Seck, pharmacien- logisticien, en charge du département distribution à la Pharmacie nationale d'approvisionnement.

"Nous sommes en train d'élaborer, à la suite des résolutions des chefs d'Etat, au sommet de Lomé (Togo), un plan stratégique qui permettrait de réduire la vente de faux médicaments", a-t-il dit lors de l'Assemblée générale de l'Association des dépositaires de médicaments du Sénégal.

L'"Initiative de Lomé" est un accord international qui vise à criminaliser le trafic de faux médicaments, responsable de plus de 100 000 morts par an en Afrique.

Lors de ce sommet, la résolution de mettre en place un projet d'Accord-cadre sur la criminalisation des faux médicaments, du trafic de produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés est soutenue par le Sénégal.

"Ce n'est pas une lutte facile. Elle fédère beaucoup de personne : la Douane, la santé, la gendarmerie, la police, l'armée et les populations qui doivent dénoncer en appelant la police ou les dépositaires de médicaments", a soutenu Docteur Seck.

"Tout le monde est concerné. C'est une sensibilisation d'abord pour faire connaitre les méfaits des médicaments de la rue. Chaque acteur du système de santé doit travailler à ce que le médicament soit disponible au niveau du district sanitaire".

"Ce n'est pas demain que la lutte contre les faux médicaments va s'arrêter. C'est un plan qui sera déroulé avec tous les acteurs et sera porté par le ministère de la Santé", a-t-il dit.

La Douane sénégalaise a multiplié ces derniers jours d'importantes saisies de faux médicaments.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.