Cameroun: Il tranche la gorge de son petit frère pour 300.000 dollars

22 Février 2020

C'est l'histoire rocambolesque d'un jeune garçon qui voulu être riche trop tôt et qui est aujourd'hui dans les mailles de la police judiciaire.

Il faut faire très attention aux rencontres que l'on fait sur les réseaux sociaux. C'est la leçon qu'on devrait retenir de cette histoire terrible survenue dans la capitale économique du Cameroun.

Blaise Nji et son ami Awa sont deux jeunes hommes de 19 ans. Alors qu'ils s'ennuient dans leur chambre, ils décident de faire des recherches sur internet. C'est ainsi que Awa se lance sur Google en recherchant " comment se faire de l'argent". Ce dernier tombe sur un illustre inconnu qui lui promet une somme de 300.000 dollars si ce dernier lui ramène un cadavre d'un enfant de moins de dix ans. Ce dernier parle de la proposition a son compère Blaise Nji et les deux gamins décident d'accepter la proposition de leur correspondant.

Durant leur multiples causeries sur WhatsApp, le correspondant mystérieux demande les photos de ses jeunes compagnons d'affaires avant tout engagement. Une demande que les jeunes garçons exécutent sans se poser de questions.ils ignorent qu'ils sont en train là de signer leur arrêt de mort. Oui parce que dans la foulée, le correspondant mystérieux fait comprendre a Awa et a Blaise que maintenant qu'il a en sa possession leur photo, ils ont l'obligation d'exécuter la fameuse mission dans un délai de trois jours sinon, les deux jeunes hommes mourront simplement.

C'est ainsi que Blaise Nji qui a un petit frère de 9 ans propose ce dernier comme le sacrifice qui leurs permettra de rentrer en possession de la fameuse somme de 300.000 dollars. Dans la nuit du 16 février 2020, les deux complices ( Blaise et Awa) transportent le jeune Gaspard ( prénom d'emprunt) sur une moto en direction de yassa. Arrivés dans un coin sombre, ils entre dans une broussaille et font descendre le petit. Pendant que Awa le maîtrise les bras et les jambes,.

Blaise Nji son propre grand frère lui ferme les yeux et à l'aide d'une lame de rasoir, lui tranche la gorge sur une longueur de 16 centimètres avec une profondeur de 4 centimètres. Le laissant pour mort , les deux " meurtriers " rentrent à Ndogpassi où ils résident et essaient de joindre le commanditaire mystérieux de cet acte odieux pour rentrer en possession de leur dû. A leur grande surprise, le numéro ne passe plus et ne passera plus jamais.

Par la force des choses , le gamin qui avait été laissé pour mort se réveille et se relève dans la broussaille de yassa le corps couvert de sang, il est aperçu par un groupe de femmes sortant d'une séance de prière. Celles l'emmène chez le chef du quartier qui li a son tour emmène d'urgence le petit dans une formation hospitalière de la place. Ce n'est qu'après les premiers soins que la victime va relater aux médecins les circonstances qui ont conduit à cet hospitalisation. Les médecins a leur tour vont contacter les éléments de la police judiciaire qui vont se saisir du dossier jusqu'à aboutir à l'interpellation du jeune Blaise Nji.

Ce dernier a été présenté aux médias ce jour et a reconnu les faits en avouant qu'il était allé jusqu'au bout parce qu'il avait peur pour sa vie. Au moment où nous entrons sous presse, il est gardé à vue dans les services de la police judiciaire de bonanjo quand à son complice Awa, il est toujours porté disparu et activement recherché.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.