Guinée: La répression des opposants au tripatouillage de la Constitution transporté à Teliré

22 Février 2020

La violente répression des opposants au tripatouillage constitutionnel se poursuit et s'est transporté même dans les zones rurales notamment à Teliré sous préfecture du ressort de Mali, où depuis le 19 février dernier de nuit comme de jour là zone est désormais sous les bruits de bottes.

La marche des citoyens était liée à trois réclamations :

Empêcher le tripatouillage ainsi que les élections et le départ du sous-préfet.

Pour l'occasion, un mouvement s'est formé du grand carrefour Teliré jusqu'au centre rural où il a buté contre un dispositif sécuritaire sollicité par le sous préfet des lieux, Abdoulaye Dadhi Diallo qui a d'abord tenté de retourner les marcheurs, les uns contre les autres avant de solliciter une intervention militaire.

Joint au téléphone, le préfet Harouna Souare et le sous préfet de Teliré ont donné leurs langues au chat.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.