Cameroun: Calibri Calibro - Le coup d'éclat d'un dissident audacieux

22 Février 2020

L'activiste camerounais calibri Calibro est définitivement rentré dans l'histoire de la lutte politique de son pays. Il s'est illustré sur la scène internationale ce samedi 22 février 2020.

Profitant de l'attention d'Emmanuel Macron, le commandant en chef de la Brigade Anti-Sardinards (BAS) a décliné son identité devant la plus grande personnalité politique française. "Je suis un activiste. J'ai fui la méditerranée pour venir en France parce que c'est un Etat de droit et je ne peux pas accepter ce genre de chose. [...]" a déclaré Calibri au chef de l'Etat Français.

Abdoulaye Thiam devient Calibro Calibri

Ces proches indiquent que Calibri est né Thiam Abdoulaye. Après les déboirs au Cameroun, il traverse la Méditerranée pour se retrouver en France. Il est à l'origine de la création de la Brigade Anti Sardinards (BAS). Calibro Calibri participe à plusieurs coups d'éclat de cette organisation qui est très active au sein de la diaspora camerounaise d'Europe.

La révélation sur la libération de Kamto

Grâce à Calibri, les Camerounais ont appris que c'est la pression de Macron qui est à l'origine de la libération de Maurice Kamto, le principal opposant au pouvoir de Paul Biya. Une revélation qui rame à contre courant des propos tenus par plusieurs proches du chef de l'Etat Camerounais, proches qui faisaient jusqu'ici croire que Maurice Kamto avait redigé une lettre de pardon adressée à Paul Biya qui l'a ensuite libéré.

Au-delà du contenu de l'échange improvisée entre Calibri et Macron qui a duré plus de trois minutes, les analystes retiennent plusieurs détails formels importants. Nous en épinglons quelques uns.

La cible

Emmanuel Macron est le président de la France, la 7ème puissance économique du monde. Emmanuel Macron participait au salon de l'agriculture qui s'est ouvert à Paris ce samedi. Pour l'aborder aussi "facilement", il fallait surtout se lever tôt. Il fallait être vraiment audacieux, courageux, déterminé et surtout téméraire pour relever le défi devant l'une des garde-présidentielles les mieux formées au monde.

Le coup d'éclat

La stratégie utilisée pour approcher Emmanuel Macron confirme que la France est un pays de droit et de liberté. D'abord le cadre. C'est au salon d'agriculture de Paris, un lieu reputé pour les actions d'éclat des citoyens. Nicolas Sarkhozy ou encore Jacques Chirac avaient déjà fait l'expérience avant Macron, il y a plusieurs années.

La façon d'interpeler

Calibri a interpellé Macron à haute voix et à plusieurs reprises. Le président français ne pouvait donc pas faire semblant de n'avoir pas entendu celui qui deviendra son interlocuteur occasionnel. Sous d'autres cieux et notamment au Cameroun, rien ne dit que le dissident se serait exprimé aussi librement sans être interpelé par la garde rapprochée de Paul Biya.

L'auréole de la BAS

Ainsi, Calibri Calibro est parvenu à donner un visage à la Brigade Anti-Sardinards (BAS). Macron interroge et promet : "Est-ce que vous pouvez me donner des noms [d'opposants emprisonnés au Cameroun, ndlr]? Si je vous dis oui, je vais les oublier. Je ne vais pas vous mentir. Je préfère que quelqu'un les note pour moi et les donne à mon conseiller Afrique".

A la fin de la conversation, Emmanuel Macron se tourne vers sa garde et déclare: "Monsieur [Calibri, ndlr] va vous donner des noms..."

Suivant les injonctions du Chef de l'Etat français, la garde rapprochée a immédiatement tendu une carte de visite à Calibri avec les coordonnées par lesquelles l'activiste transmettra ses doléances par écrit au président français.

Une affaire à suivre quant on sait que le chef e l'Etat camerounais souhaite se rendre bientôt en France, pays où la BAS a décidé de le traqué; lui et son gouvernement.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.