Togo: A Lomé, les électeurs se pressent à l'ouverture des bureaux de vote

Les bureaux de vote ont ouvert à 7h (TU) ce samedi matin au Togo, pour le premier tour du scrutin présidentiel. Les électeurs sont invités à partager les sept candidats en lice, dont le président sortant Faure Gnassingbé.

Dans le quartier populaire de Bé de Lomé, à l'école Poudrière, il y avait énormément de monde, avant même l'ouverture, avec de longues files d'attente devant chacun des neuf bureaux., rapporte notre envoyé spécial, Pierre Firtion. Beaucoup cherchaient leurs noms sur les listes électorales affichées à l'entrée et puis sur le coup de 7 heures, avec quelques minutes de retard dans certains bureaux, le vote a commencé.

Le processus est assez classique. Chaque citoyen donne sa carte d'électeur, prend ensuite le bulletin où sont notés les noms des candidats. Ils se rendent ensuite dans l'isoloir pour choisir le candidat de leur choix, avant de mettre le bulletin dans l'urne. Et après avoir signé la feuille d'émargement, ils trempent l'index gauche dans l'encre indélébile, un moyen d'empêcher de voter plusieurs fois.

Ce matin, dans cette école, pas de tension particulière, même si certains étaient un peu irrités de devoir patienter, de ne pas trouver leurs noms sur les listes. Dans chaque bureau, les délégués des différents partis scrutaient, eux, attentivement le déroulé du processus, souvent dans une ambiance assez sereine.

Les habitants ont ici l'habitude de venir voter très tôt, pour ensuite vaquer à leurs occupations. Dans cette école, comme dans les 9 375 autres bureaux de vote du pays, les électeurs ont jusqu'à 16 heures, temps universel, pour venir accomplir leur devoir civique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.