Togo: Des incidents mineurs à Apédokoè, Gboto, dans le Tchaoudjo et dans Zio !

22 Février 2020
document

Les premiers rapports de la journée électorale au Togo sont en train de tomber. En point de presse dans cette soirée de Samedi, le WANEP (West African Network for Peacebuilding) est revenu dans un rapport en trois temps sur « le démarrage des opérations de vote », « le déroulement des opérations de vote » et la « clôture et dépouillement du scrutin ».

Dans ce rapport, on note des incidents mineurs à Apédokoè, Gboto, dans le Tchaoudjo, et dans le Zio.

Aussi, retient-on l'implication de la salle de coordination de cette mission d'observation dans le dénouement de l'affaire de bouclage des rues menant chez le candidat Agbéomé Kodjo et Mgr Philippe Fanoko Kpodzro.

Dans les lignes qui suivent, découvrez le contenu des trois rapports du WANEP...

Election Présidentielle du 22 février 2020

Salle de Coordination

Mission d'observation électorale de WANEP

A travers son initiative de « Suivi, Analyse et Atténuation de la violence Électorale -EMAM » visant à apporter une contribution citoyenne à la tenue d'une élection présidentielle libre, transparente et pacifique, WANEP-Togo a déployé 150 observateurs dans les 39 préfectures du pays avec une forte concentration dans 25 considérées comme zones à risque de violence électorale.

La salle de coordination installée pour coordonner ce déploiement a reçu des informations lui permettant de faire le point sommaire suivant :

CONCERNANT L'OUVERTURE DES BUREAUX DE VOTE

Sur l'ensemble des bureaux de vote observés, 90% (122 bureaux sur 135) ont respecté l'heure d'ouverture (7h00). 10% des bureaux visités n'ont pas respecté toutes les procédures prévues par la loi pour l'ouverture des bureaux de vote. On note une affluence des électeurs à l'ouverture dans 73% des bureaux de vote observés.

CONCERNANT LA DISPONIBILITÉ ET LE FONCTIONNEMENT DU MATÉRIEL TECHNIQUE

Dans l'ensemble des bureaux de vote observés, le matériel technique était disponible dans 97% des bureaux de vote. Il s'agit des urnes, des isoloirs, de l'encre indélébile, des bulletins de vote, des listes d'électeurs, etc. Par ailleurs, 95% des bureaux de vote observés ont une localisation appropriée et 93% sont bien organisés.

CONCERNANT LE PERSONNEL DES BUREAUX DE VOTE

Dans 77% des cas, tous les membres des bureaux de vote étaient présents à l'ouverture. Dans 72% des bureaux de vote observés, l'ensemble des délégués des candidats n'était pas présent à l'ouverture.

Cette situation concerne l'ensemble des candidats en lice.

CONCERNANT LA PRESENCE DE FORCES DE SECURITE

On note dans 80% des centres de vote observés la présence des forces de sécurité à l'ouverture.

CONCERNANT LES INCIDENTS

A cette étape du processus, des incidents mineurs ont été notés. On peut citer :

Attroupement et chaudes discussions en raison de l'installation de deux bureaux de vote dans une seule salle à Apédokoè (Golfe7) ;

Interruption des opérations de vote pendant 5 minutes par le représentant d'un parti politique qui s'oppose à l'accompagnement d'une personne âgée par une autre à Kolina (Tchaoudjo 3) ;

Par ailleurs en dehors de notre système, un incident est survenu dans la localité de Gboto (Préfecture de Yoto) où certains électeurs auraient voté avant l'heure légale d'ouverture des bureaux de vote. Ce qui a entrainé des contestations et la destruction desdits bulletins avant la reprise normale du processus.

CONTRIBUTION DE LA SALLE DE COORDINATION

Un suivi a été fait par rapport au deux premiers incidents dans Golfe 7 et Tchaoudjo 3 où la situation est redevenue normale. Le président de la CELI de Yoto a été contacté pour le cas de Gboto. Il a confirmé la survenance de l'incident et la reprise normale du processus.

Fait à Lomé, le 22 février 2020

La Salle de Coordination,

A travers son initiative de « Suivi, Analyse et Atténuation de la violence Électorale -EMAM » visant à apporter une contribution citoyenne à la tenue d'une élection présidentielle libre, transparente et pacifique, WANEP-Togo a déployé 150 observateurs dans les 39 préfectures du pays avec une forte concentration dans 25 considérées comme zones à risque de violence électorale. La salle de coordination installée pour coordonner ce déploiement a reçu des informations lui permettant de faire le point sommaire suivant :

CONCERNANT LA FIN DES OPERATIONS DE VOTE

Globalement les opérations de vote se sont déroulées sans aucune interruption dans 97% des bureaux de vote observés (86 bureaux de vote).

92% des bureaux de vote observés ont fermé à 16 heures 00.

Dans 97% des bureaux de vote observés, tous les électeurs dans la file d'attente ont été autorisés à voter avant la fermeture du bureau de vote.

CONCERNANT LE DEPOUILLEMENT

Le dépouillement a aussitôt commencé après la fermeture des bureaux de vote dans 98% des bureaux de vote observés. Toutes les procédures prévues par la loi pour la clôture du bureau de vote et le dépouillement ont été respectées dans 95% des bureaux de vote observés. Le dépouillement s'est déroulé dans 87% des bureaux de vote observés devant tous les acteurs requis et dans 97% de bureaux de vote observés dans le calme, sans incidents ni interruption. Lors du dépouillement, les décisions d'annuler ou de valider les bulletins sont prises par consensus dans 99% des bureaux de vote observés. Toutes les plaintes, contestations et revendications non satisfaites des représentants des candidats ont été mentionnées au PV dans 99% des bureaux de vote observés.

CONCERNANT LES PROCES VERBAUX

Dans 97% des bureaux de vote observés, tous les membres des bureaux de vote ont signé la liste des émargements arrêtée avec mention du nombre des votants, les PV et autres documents requis.

Les enveloppes des procès-verbaux ont été scellées publiquement dans 95% des cas.

CONCERNANT L'ANNONCE DES RESULTATS DANS LES BUREAUX DE VOTE

Dans 97% des bureaux de vote observés, les résultats ont été annoncés et affichés sur place après le dépouillement.

CONCERNANT L'EVALUATION DE L'ENSEMBLE DU PROCESSUS DE VOTE

L'ensemble du processus de vote est jugé excellent dans 19%, satisfaisant dans 52%, bien dans 24 % et non satisfaisant dans 2% des bureaux de vote observés.

CONCERNANT LES INCIDENTS

Il a été constaté dans EEP Dalavémondji, commune Zio 1, le refus par le président du bureau de vote à un membre de l'opposition (UFC) membre de bureau de vote de signer le procès-verbal. Il a remplacé celui-ci par un autre membre entraînant de violentes disputes suivies de l'intervention des forces de l'ordre.

Parallèlement aux opérations de clôture et de dépouillement, il a été signalé un incident relatif au déploiement des forces de défense et de sécurité dans les environs et autour des domiciles du candidat du MPDD, AGBEYOME KODJO Messan et de Monseigneur Philippe F. KPODZRO

CONTRIBUTION DE LA SALLE DE COORDINATION

La coordination a saisi la mission de la CEDEAO qui était en visite à la salle de coordination de WANEP-TOGO. La mission de la CEDEAO a pris attache avec le ministre de la sécurité et le commandant de la FOSEP pour la gestion de cet incident.

Fait à Lomé, le 22 février 2020

La Salle de coordination

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.