Angola: Le pays défend la transparence et l'inclusion au Conseil de sécurité

New York — L'Angola a défendu vendredi, à New York, une plus grande transparence et inclusion au Conseil de sécurité de l'ONU car les différences entre les sièges permanents et non permanents rendent cet organe "très inégal et inefficace".

Cette position a été exprimée par la représentante permanente de l'Angola auprès de l'Organisation des Nations Unies, l'ambassadrice Maria de Jesus Ferreira, lors de l'atelier intitulé "Donner aux A3 les moyens d'améliorer la voix de l'Afrique et l'action collective au Conseil de sécurité".

Il a rappelé que l'Angola a été membre non permanent du Conseil de sécurité (CS) à deux reprises (2003-2004 et 2015-2016) et qu'il était confronté à «de sérieux défis, à savoir la transparence, l'inclusion et l'ouverture des travaux du Conseil».

Selon elle, l'inefficacité du CS rend difficile le respect de ses obligations de maintien de la paix et de la sécurité internationales, comme en témoignent les conflits en Libye, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, en Syrie, au Yémen et autres.

Elle a aussi déclaré que ces conflits ont des répercussions généralisées et que le monde est confronté à de sérieux défis, ce qui rend plus important que jamais la réforme de la manière dont l'ONU et le CS, en particulier, remplissent leurs devoirs pour résoudre les problèmes les plus urgents du monde.

«Nous pensons, et le Président João Lourenço l'a répété à plusieurs reprises, que l'une des réformes les plus pressantes doit être celle du CS, qui doit s'adapter aux nouvelles réalités politiques et offrir la possibilité d'une participation équitable aux questions de paix et de sécurité, dans le respect des opinions de tous les États membres », a-t-elle souligné.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.