Togo: WANEP formule des recommandations aux différents acteurs

23 Février 2020

Dans une nouvelle sortie ce Dimanche, au lendemain de la présidentielle de 2020, et en attendant les résultats du scrutin, qui sont promis pour demain Lundi au plus tard à 20 Heures, le WANEP (West Africa Network for Peacebuilding) qui dans son dispositif d'observation de cette élection, a mis sur pied une salle de coordination, a fait le point ce jour de sa mission d'observation d'avant et pendant le scrutin.

Si cette organisation reste dans la dynamique de la veille pour la suite du scrutin, bien que cette déclaration vient boucler le travail de la salle de coordination, tire des enseignements de ce scrutin, dresse la liste des défis pour la suite du processus et conclut en formulant des recommandations à l'endroit des différents acteurs.

On ose espérer que ces recommandations seront bien observées pour une gestion pacifique de la période postélectorale.

Dans les lignes qui suivent, trouvez l'intégralité de la déclaration du West Africa Network for Peacebuilding...

Sur la base des constats, WANEP-TOGO recommande :

A l'endroit du Gouvernement :

renforcer l'implication de la société civile dans les actions destinées à garantir la transparence et l'intégrité du processus électoral ;

A la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) de :

renforcer les mesures de transparence et d'ouverture autour du processus de centralisation et de proclamation des tendances afin d'améliorer la confiance publique dans le processus post-électoral ;

Aux candidats et partis politiques :

s'abstenir de proclamer les résultats avant les instances habilitées ;

sensibiliser leurs militants à éviter de recourir à toute forme de violence ;

s'inscrire dans le cadre légal et pacifique pour toute contestation ;

Aux forces de défense et de sécurité :

maintenir la posture républicaine et le professionnalisme jusqu'au terme du processus électoral avec un accent particulier sur le respect des droits humains en toute circonstance ;

Aux citoyens :

s'abstenir de toute forme de désinformation et d'appel à la violence ;

préserver la culture de la citoyenneté démocratique et le sens du patriotisme ;

A la Communauté Internationale (CEDEAO, UNOWAS et autres) de :

maintenir l'appui au processus post-électoral en renforçant particulièrement les initiatives de diplomatie préventive à l'endroit des candidats et des institutions impliquées dans le processus électoral.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.