Togo: Vogan, Hahatoé - Les électeurs Togolais veulent du changement

22 Février 2020

Lors du premier tour de l'élection présidentielle ce samedi, les électeurs Togolais étaient nombreux à évoquer leurs problèmes du quotidien, et à expliquer pourquoi ils éspèrent du nouveau dans la paysage politique.

Il fallait se lever tôt, ce 22 février, pour rencontrer les premiers votants à Vogan, localité du chef-lieu de la préfecture de Vo. Certains électeurs sont arrivés dès les premières heures de la matinée pour ce premier tour de l'élection présidentielle togolaise. "Je suis venue voter pour la paix et pour que nos enfants trouvent du travail", confie une septuagénaire à la sortie du bureau de vote.

Volonté de changement

Dans cette localité maritime les habitants se sont souvent sentis délaissés, avant que les autorités ne multiplient les programmes de développement. Mais aujourd'hui, certains veulent tout de même du changement. "Je pense que voter peut changer le pays", confie un jeune, à une quarantaine de kilomètres de là, à Hahatoé, ville minière, où on extrait du phosphate. Egalement de la région, Edithe tient le même discours : "Nos parents souffrent trop, ils vont trop au champ, il faut que ça change, au moins pour que nos enfants ne souffrent pas", confie-t-elle.

Tous n'ont pas pu voter

Non loin de là une altercation a lieu devant le bureau de vote. Un homme ne trouve pas son nom sur la liste d'électeurs. "Je voulais voter, mais on me dit que la carte est périmée", explique-t-il. Il avait, en fait, oublié de se faire recenser pour cette présidentielle, et ne l'était pas depuis 2013, puisqu'il avait suivi les consignes de l'opposition pour un boycott du scrutin.

Cet électeur surveillera les résultats, attendus la semaine prochaine. Il éspère évidemment que sa voix n'empêchera pas son candidat de passer au second tour...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.