Cote d'Ivoire: Présidentielle de 2020 - Des responsables d'associations de femmes renforcent leur capacité à la prévention des conflits

23 Février 2020

Des responsables d'associations de femmes et de jeunes filles du district d'Abidjan, ont participé à une formation de renforcement de capacité sur la prévention des conflits, le samedi 22 février 2020, à Angré.

Le Séminaire est une initiative du centre de recherche politique d'Abidjan (Crpa) en partenariat avec l'ambassade du Canada.

Il vise d'une part, à aborder la question de la prévention des conflits en s'assurant de la participation des femmes et des jeunes filles dans les zones marquées par les crises politico-militaires et certains conflits communautaires en Côte d'Ivoire, et d'autre part, à combiner le système d'alerte précoce avec les technologies d'information et de communication (Tics).

C'est autour du thème : « Renforcer les capacités des femmes et des jeunes, actrices de la prévention des conflits à travers l'alerte précoce et les réseaux d'information », que les participantes à travers des échanges ont fait des propositions concrètes sur lesquelles elles vont s'appuyer pour sensibiliser dans leur environnement.

Satisfaite, Mlle Dofou. A, responsable de la question du genre au Crpa, qui s'est par ailleurs chargée de la formation, s'est félicité de la participation des femmes : « Elles ont de la connaissance, elles ont du pouvoir.

Elles peuvent se mettre en avant pour intervenir pendant la gestion des conflits pour qu'on puisse leur donner l'occasion d'exprimer leur besoins, leurs avis ».

Et d'affirmer que la formation est donnée dans le cadre des élections à venir. « Nous sommes convaincus qu'elles pourront apporter le plus qu'il faut dans la situation actuelle », s'est-elle réjoui.

Dr Flan Mockey César, directeur de centre de recherche politique d'Abidjan, a quant à lui, fait savoir que le séminaire est spécialement dédié aux femmes, parce que la paix peut s'obtenir en passant par elle.

« Nous pensons contribuer en l'enracinement de la paix, à l'instauration d'un climat pacifique. En un mot, tout ce qui peut contribuer à éviter des conflits, à les prévenir par la femme », a-t-il renchéri.

Pour lui, les femmes peuvent être un meilleur canal pour toucher les hommes de façon générale de manière à ce que la paix soit de mise dans la société.

A l'en croire, cette formation de la ville d'Abidjan est la 5e étape. Après Gagnoa, Bouaké, Ferkessédougou et Korhogo. Ils seront dans les semaines à venir à Man et à Duekoué.

La deuxième phase du programme va constituer à un retour d'expérience de toutes les femmes qui ont été formées. Elles seront invitées à une deuxième étape pour partager ce qu'elles ont vécu dans leur environnement.

Le Centre de Recherche Politique d'Abidjan (Crpa) s'inscrit dans le cadre de l'enracinement de la démocratie et la promotion de valeurs citoyennes en Afrique. Il existe depuis 2006.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.