Congo-Kinshasa: Affaires Etrangères - Agenda chargé pour Marie Ntumba

23 Février 2020

Le vendredi 21 février 2020, la ministre d'Etat et ministre des Affaires Etrangères, Marie Ntumba Nzeza, a reçu tour à tour dans son cabinet de travail, Haung Xia, François Pujolas et Rachid Agassun, respectivement Envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Région des Grands Lacs, ambassadeurs de la République Française et du Royaume du Maroc en RDC.

Avec le diplomate onusien, elle a échangé autour des opportunités de faire avancer la paix, la sécurité et surtout la coopération dans la région des Grands-Lacs. Haung Xia a pour sa part confirmé la tenue du Sommet sur le Mécanisme Régional de l'Accord-Cadre d'Addis-Abeba pour la Paix, la Sécurité et le Développement dans les Grands-Lacs prochainement à Kinshasa, car il va s'agir d'un moment important pour la RDC et les autres pays de la région, pour discuter des dossiers concrets, susceptibles de promouvoir effectivement la paix, la sécurité et le développement. Et d'ajouter : « Et là, nous allons travailler ensemble pour traduire en actions concrètes les conclusions et les volontés politiques ».

S'agissant du bilan de l'Accord-Cadre d'Addis-Abeba depuis sa signature, le 24 février 2012, il a déclaré : « Nous avons vécu une année 2019 riche en événements et en évolutions favorables dans la région des Grands-Lacs, et aussi en RDC, surtout à l'Est, en ce qui concerne la pacification et la sécurisation. Nous avons devant nous une année. Ce que nous espérons, c'est de travailler la main dans la main, avec la RDC et les autres pays de la Région, pour que ça soit une année plus riche, plus réussie ».

Revenant sur les projets concrets à développer dans la Région des Grands-Lacs, l'émissaire du SG de l'ONU a précisé qu'il faut adopter une approche holistique pour faire avancer tous les dossiers, de manière à mieux assurer la paix, la sécurité, avant de souligner que même si l'option militaire est indispensable, mais elle n'est pas la seule solution. Selon lui, la coopération et le développement contribueront plus à une meilleure paix et à une meilleure sécurité.

Quant à la visite des ambassadeurs de France et du Maroc, elle portait sur la participation de la RDC à la 2ème conférence de Rabat sur la paix dans l'espace francophone, à la fin du mois d'avril 2020. A cette occasion, les deux diplomates ont remis à la ministre congolaise des Affaires Etrangères une invitation officielle à cette fin.

L'émissaire du Roi Mohammed a insisté sur l'importance de cette conférence du fait que c'est une initiative conjointe, où les dossiers concernant de la paix dans l'espace francophone seront traités.

Pour sa part, l'ambassadeur de France a rappelé que les pays organisateurs de cette conférence veulent avant tout que cette spécificité de la Francophonie évolue dans un environnement de maintien de la paix. Jean-René Ekofo

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.