Madagascar: Saison des pluies - Le toit de Zaimaika s'écroule

Le danger n'est pas loin surtout en cette période de pluie. La vigilance doit être doublée par rapport aux menaces d'effondrement ou de glissement de terrain.

Vendredi tard dans la soirée, un habitant en face du fast-food « Zaimaika » à Analakely avait entendu un bruit venant de ce marché. Le toit s'est effondré dans la nuit. Le travail des sapeurs-pompiers a commencé le samedi dans la matinée, jusqu'à ce que tout danger soit écarté pour les marchands et pour ceux qui côtoient ce lieu. « Nous avons reçu un appel tard dans la nuit par rapport à l'effondrement du toit. C'est ce qui justifie notre intervention de ce matin (ndlr : samedi matin).

Le lieu a été sécurisé et aucune personne ne devrait entrer sur le lieu pendant un certain temps. La pluie de cette semaine, ajouté à la vétusté de l'infrastructure a entrainé cet effondrement », explique le Lieutenant Colonel Tiana Razafimanahaka, Chef de corps des sapeurs-pompiers. La totalité de la toiture devrait être démolie, selon encore son explication. Des dégâts matériels ont été répertoriés, toutefois aucune perte humaine n'a été constatée. Au niveau de ce marché, une cinquantaine de marchands exerce leur commerce depuis des années.

Le danger est présent, surtout que les prévisions météorologiques indiquent que la pluie sera encore au rendez-vous pour cette semaine. Le risque d'effondrement de maison, de glissement de terrain augmente.

Reconnaissance

Pour la journée du samedi, les sapeurs-pompiers ont reçu de nombreux appels sur le risque de glissement, des fissures des maisons. « Mis à part le fast-food Zaimaika Analakely, on nous a signalé des maisons qui risquent de s'écrouler à tout moment. C'est le cas à Ambalavao Isotry et à Akadindramamy où notre intervention est nécessaire », enchaine le Chef de corps des sapeurs-pompiers. Par rapport à cela, « Nous recevons trois à quatre appels de détresse par jour, durant cette période de pluie, pour ce mois. », Indique le lieutenant colonel Tiana Razafimanahaka.

En outre, la reconnaissance continue pour les pompiers, notamment pour tous les endroits à risque. La vigilance doit être redoublée, surtout que la saison de pluie n'est pas encore terminée. « Après le signalement, nous évaluons sur place la situation. Si la maison présente un danger potentiel pour ceux qui se trouvent aux alentours de l'endroit concerné, des mesures devront être prises », indique encore le Chef de corps des sapeurs-pompiers.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.