Cote d'Ivoire: Dikodougou - Bientôt les travaux de bitumage du tronçon Tioro-Guiembe-Boron

24 Février 2020

En vue de la victoire du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) au premier tour de la présidentielle d'octobre 2020, les relais auprès des militants de base de cette formation politique ont été formés sur deux modules : la parfaite connaissance du processus électoral et la maîtrise de la plateforme de gestion dudit processus.

Deux semaines après, le ministre de l'Économie et des Finances, Adama Coulibaly, par ailleurs co-Coordonnateur régional du Rhdp dans le N'Zi, s'est rendu ce samedi 22 février 2020 à l'institut "Famah" de Dimbokro, pour échanger avec les jeunes sur l'impact de ces modules.

« Nous nous préparons à aller aux élections en octobre 2020. Nous avons l'impression qu'octobre est loin. Mais nous sommes à quelques jours du mois de mars.

Les choses vont très vite. Nous devons donc mettre en place un système de suivi, de monitoring pour nous assurer effectivement que nos équipes se préparent sur le terrain et que s'il y a des écueils, nous puissions, en tant que premiers responsables, les aider à les résoudre.

C'est pour cela que deux semaines après la formation, nous sommes venus échanger avec les relais qui ont reçu la formation pour savoir ce qui a été fait. Est-ce que les inscriptions de nos militants ont été effectives ? Est-ce qu'ils ont été effectivement sensibilisés sur les différents enjeux ?

Est-ce que les équipes ont été mises en place ? », s'est interrogé le ministre Adama Coulibaly, parlant au nom de la ministre Ramata Ly-Bakayoko et du secrétaire d'État N'Guessan Koffi Lataille, ses collègues Coordonnateurs dans la région du N'Zi, empêchés pour des raisons d'agenda.

Accompagné pour l'occasion de N'Zi Assamoi Désiré et Koffi Eugène, Coordonnateurs régionaux associés du Rhdp dans la région, il a également exhorté les équipes à renforcer davantage leur présence sur le terrain.

« Nous sommes dans une dynamique de progrès. Nous devons continuer de progresser ensemble. Il ne faudrait pas que pendant que certains avancent, d'autres tirent la ficelle en arrière », a indiqué le Coordonnateur Rhdp du N'Zi et cadre de Dimbokro, Adama Coulibaly.

Non sans ajouter que la plateforme de gestion du processus électoral mise en place par le Rhdp comporte des clés d'accès qui permettent au parti d'être informé de toutes les actions menées par les équipes sur le terrain.

Il a enfin saisi l'occasion pour assurer que ses collègues et lui seront « régulièrement » aux côtés de ces équipes pour être à leur écoute et apporter les réponses à leurs difficultés.

Mobilisés massivement, les responsables des jeunes de Dimbokro ont expliqué au Coordonnateur régional du Rhdp qu'en deux semaines, plus de 2000 personnes ont été enrôlées dans leurs fichiers en vue de leur inscription sur la liste électorale.

« Nous avons besoin de faire du corps à corps, sensibiliser, appliquer l'opération "araignée", c'est-à-dire que chacun doit approcher au minimum 5 personnes pour les inciter à aller s'inscrire sur la liste électorale, de sorte que ces 5 personnes soient elles-mêmes des relais et ainsi de suite. Nous l'avons appris pendant la formation », ont-ils notamment expliqué, tout en mettant en exergue l'importance du travail à abattre par les bases du parti.

L'un des enjeux de ce travail d'équipe réside dans le fait que dans le N'Zi, 58 111 nouveaux majeurs dont 14 233 à Dimbokro sont à sensibiliser dans le but d'avoir leurs cartes nationales d'identité (Cni) pour s'inscrire sur la liste électorale pour la cause du Rhdp.

Soulignons en outre que dans la même région, à Bocanda et Kouassikouassikro, les nouveaux majeurs sont respectivement au nombre de 38 553 et 5 325.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.