Cameroun: Les dirigeants de la « République d'Ambazonie » détenus désavouent Tassang Ivo

24 Février 2020

Neuf dirigeants séparatistes de l'Etat "l'Ambazonie" détenus ont renié leur homologue Wilfred Tassang pour sa récente sortie sur le leader du MRC

Il y a deux semaines, Wilfred Tassang, membre du "consortium" arrêté en 2017 en même temps que Agbor Balla et Fontem avait rendu publique une lettre dans laquelle il affirmait que "Maurice Kamto est pire que Paul Biya" après que le leader du MRC ait snobé les militants d'Ambazonie au Canada.

La lettre ne s'est pas bien déroulée avec certains des codetenus de Tassang Wilfred qui ont émis des reserves sur cette communication.

"Nous avons lu avec consternation une lettre ouverte qui aurait été écrite par M. Tassang Wilfred de la prison Principale de Yaoundé au début de la semaine dernière, dans laquelle il jette des doutes sur la personne et le caractère de la personne du président du Mouvement de la renaissance du Cameroun, le professeur Maurice Kamto, », pouvons nous lire dans une lettre des dirigeants d'Ambazonie.

«Nous, membres de la direction d'Ambazonie en détention, écrivons pour nous éloigner de cette sortie médiatique. Les opinions exprimées par M. Tassang ne reflètent nullement ce que nous défendons. Nous avons le plus grand respect pour le professeur Kamto en tant que personne et en tant que leader du principal parti d'opposition de la République du Cameroun », ont-ils ajouté.

Ils ont profité de l'occasion pour réitérer leur engagement pour un " Southern Cameroon indépendant et souverain" et ont déclaré que seul un dialogue négocié sur un terrain neutre peut aider à résoudre la crise dans les parties anglophones du Cameroun.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.