Madagascar: Musique tropicale - Taa-tense a mis le feu au "Bonara Be"

Soutenue par ses proches, la chanteuse a emmené son public au gré de ses titres aussi rythmés qu'entraînants. Comme toujours, l'ambiance était à son comble au "Bonara Be" 67 ha.

Mettant plein la vue, avec ses danseurs, Taa-tense et son équipe au complet ont particulièrement marqué les esprits. Strass et paillettes à volonté, elle a su retenir les regards sur elle. Avec des chorégraphies à en perdre le souffle, très physiques et bien exécutées.

Entre les morceaux très festifs jusqu'aux titres des plus romantiques, tout le monde se laisse envahir par l'adrénaline de la soirée endiablée. Partie dans un élan sans borne, toute la salle a rendu hommage à Alain Boutre en chantant en chœur « Mbola tiako » qui porte la griffe du défunt arrangeur. Cet homme qui avait la recette secrète de toutes les ballades de Taa-tense. Dans toute cette atmosphère mélancolique passagère, les spectateurs n'hésitent pas à chanter à tue-tête devant le micro que Taa-tense tend à certains spectateurs.

De même, elle a également invité certaines convives à se déhancher sur scène, par ailleurs, elles s'en sont donné à cœur joie sur le rythme des titres comme « Andra ino eky niany » et « Zah love ». Un moment convivial durant laquelle la communion était à son comble.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.