Togo: Faure Gnassingbé réélu dès le 1er tour (résultats provisoires)

24 Février 2020

Le président togolais Faure Gnassingbé a été réélu dimanche soir pour un quatrième mandat avec 72,36% des voix. Il devance de très loin le candidat de l'opposition Agbéyomé Kodjo, crédité de 18,37% des suffrages.

L'ambiance était électrique au siège du parti Union pour la République, Unir à Lomé. Il était 1H du matin, quand la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a proclamé les résultats provisoires de la présidentielle du 22 février.

"Nous sommes totalement en joie et c'est un coup KO", s'est réjoui un des supporters du président sortant. Comme lui, ils étaient nombreux à célébrer la réélection de leur champion.

"Moi, je manque de mots. J'ai une joie qui me déborde", ajoute une fidèle du président.

"Tout est clair et ça a été une victoire pas possible. Une victoire intéressante", poursuit une autre.

"Notre Messi a gagné. Et Cristiano est tombé par terre", ironise Jeanne, également favorable au président réélu.

La surprise du scrutin

Cristiano Ronaldo et Lionel Messi sont des stars du football. Et au sujet de Ronaldo, Jeanne faisait allusion au candidat du Mouvement patriotique pour le développement et la démocratie (MPDD) qui avait créé la surprise samedi (22.02.2020) lors du dépouillement, notamment à Lomé, la capitale, où il a devancé l'Alliance nationale pour le changement (ANC), le parti du leader historique de l'opposition, Jean-Pierre Fabre.

Agbéyomé Kodjo, arrivé en deuxième position avec un peu plus de 18% est le candidat soutenu ouvertement par l'archevêque émérite de Lomé, PhilippeFanoko Kpodzro.

Après l'annonce des résultats provisoires, le siège de campagne de l'ex-Premier ministre, Agbéyomé Kodjo était vide, sans présence humaine. "Aujourd'hui, on n'a vu personne et ce n'est pas normal. Pourquoi ils ne sont pas venus se rassembler, au moins pour parler aux gens ? Ce n'est pas bien. Chez Unir(le parti au pouvoir, ndlr), de l'autre côté, il y a eu du monde" se plaint un habitant d'une maison voisine du QG de campagne de M.Kodjo.

"Ils sont censés être ici le jour de la proclamation des résultats. Il devrait y avoir du monde ici. Mais c'est le silence et c'est triste. Pour moi, c'est triste", regrette un autre habitant.

Pourtant un peu plus tôt dans la journée, le candidat Agbéyomé Kodjo avait revendiqué la victoire dès le premier tour avec un score se situant entre 51 et 61 %.

Tandis que trois autres candidats, avaient reconnu avant la sortie de Kodjo, leur défaite et ont annoncé un second tour entre l'opposant Kodjo et le président sortant.

Vote sanction

Les résultats provisoires ont consacré la chute de l'ex-chef de file de l'opposition Jean-Pierre Fabre. Le président de l'Alliance nationale pour le changement (ANC) avait d'ailleurs reconnu sa défaite dès samedi soir (22.02.2020) par un bref communiqué.

Beaucoup de Togolais reprochaient à Jean-Pierre Fabre, entre autres de manquer de stratégie et surtout son "arrogance" qui l'empêchait de fédérer les autres forces autour de lui.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.