Gabon: Me Nzigou « ne pourrait plus » assurer la défense de l'affaire Rinaldi

24 Février 2020

A travers un communiqué publié le 21 février 2020, Me Ange Kevin Nzigou, avocat qui suit l'affaire Rinaldi, annonce qu'il « ne pourrait plus » assurer la défense de Mademoiselle Mete Abagha et son fils Rinaldi.

Ayant accepté de défendre les intérêts Mademoiselle Mete Abagha pour le jeune Rinaldi, fils de sa cliente disparu depuis bientôt deux mois, Me Ange Kevin Nzigou a entrepris de nombreuses démarches dans l'initiative de retrouver le petit. Une procédure avait d'ailleurs été ouverte devant le tribunal d'Oyem. Cette procédure qui avait conduit à la mise en examen de la mère du petit disparu, selon Me Nzigou « sur un motif juridiquement infondé ». Celui-ci a trouvé convenable d'amorcer les alertes par la première autorité de la justice, en sollicitant une audience auprès de la Ministre en charge de la Justice, au nom et pour le compte de sa cliente.

Arrivée au moment où la Ministre acceptait de recevoir la mère et la famille du jeune Rinaldi, Me Nzigou, selon lui, se voit surpris par la décision prise par la famille « de ne pas associer la mère à cette rencontre ». C'est alors qu'il annonce « ne plus » pouvoir « assurer la défense de mademoiselle Mete et son fils Rinaldi ». En tenant pour motif, dans son communiqué, « qu'il n'existe pas plusieurs mandataires dans une tragédie judiciaire et le climat familial ne permettant pas d'exercer » son activité avec « sérieux et crédibilité ». Cette affaire fait toujours couler d'encre et de salive. Beaucoup de gens s'y mêlent. La solidarité se conjugue au pluriel.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.