Burkina Faso: Présidentielle 2020 - Eddie Komboïgo peut compter sur « le G5 »

24 Février 2020

L'élection présidentielle, c'est dans quelques mois. Alors que la plupart des partis et formations politiques connaissent déjà leur candidat, ce n'est pas le cas du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP).

Entre guerre de leadership et tiraillements, l'ex-parti au pouvoir espère, dans les prochaines semaines, choisir son candidat. Parmi les prétendants au poste, il y a le président Eddie Komboïgo. Ce dernier vient de bénéficier d'un coup de pouce politique de la part de partis politiques extra-CDP. L'information a été donnée le 22 février dernier au CBC à Ouagadougou.

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) est dans l'attente d'une réponse de l'ex-président Blaise Compaoré, à son projet de directive portant sur le choix du candidat du parti à l'élection présidentielle de 2020.

Alors qu'il se susurre que le président d'honneur, exilé à Abidjan depuis octobre 2014, va donner sa réponse d'ici le 26 février prochain, l'un des prétendants sérieux au « poste » vient de recevoir le soutien d'une coalition de partis extra-CDP.

Eh théorie, il s'agit d'une coalition de cinq partis mais en pratique, et pour des raisons « administratives » (faute de récépissé pour l'instant, ndlr)), quatre ont leur nom sur le papier. Il s'agit de : Faso en démocratie (FADEM), Mouvement des jeunes républicains (MJR), Parti patriotique jeunes républicains et Force des démocrates républicains (FDR).

Le regroupement a pour nom « G5 ». Ses militants étaient en Assemblée générale, le 22 février dernier, au Conseil burkinabè des chargeurs (CBC), pour non seulement sceller leur alliance, mais aussi faire une déclaration publique de leur soutien à Eddie Komboïgo, président du CDP et candidat à la candidature au sein de son parti.

Charles Traoré, chargé de la communication et des relations publiques de la coalition, qui a lu la déclaration de soutien, a donné les raisons de leur soutien au président du CDP. « Réélu à la tête du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) en mai 2018, Eddie Komboïgo a incarné le retour de l'ancien parti majoritaire sur la scène politique », dit-il.

Autre raison : « le président Eddie Komboïgo a marqué de son empreinte, en un temps record, l'animation de la scène politique.

Aujourd'hui, porteur d'espoir pour tout une génération, il a fait montre de faits et gestes ». Et lesdits faits et gestes s'appellent plaidoyer pour une réconciliation nationale et un dialogue social franc, sorties médiatiques au niveau international.

Le « G5 » dit retenir « seulement l'engagement constant d'un camarade politique qui a une vision d'un CDP à la rencontre des Burkinabè afin de réaliser un projet de société ».

« Le CDP a besoin de l'homme qu'il faut et cet homme, pour la présidentielle, c'est bel et bien Eddie Komboïgo », estime la coalition avant de prononcer le « serment» : « nous déclarons de façon solennelle, en ce jour, que le président Eddie Komboïgo est le candidat idéal et indéfectible qui saura porter haut la flamme politique en pleine croissance avec des adhésions de toutes parts ».

Cette déclaration a été appuyée par une motion de soutien « ferme » à la candidature de Eddie Komboïgo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.