Sénégal: Confrontée à la pollution, Taïba Ndiaye réclame un hôpital (maire)

Taïba Ndiaye — Le maire de Taïba Ndiaye, Alé Lô, a sollicité, lundi, l'érection d'un hôpital dans sa commune, estimant qu'elle était exposée à une pollution émanant principalement des nombreuses usines installées dans les environs de cette localité de la région de Thiès.

"Monsieur le Président, notre commune est entourée de grosses entreprises : les ICS, GCO, le Parc éolien, Tobène Power, les lignes de Manantali, de l'OMVS. Nous subissons beaucoup la pollution et souhaiterions disposer d'un hôpital", a dit l'édile de Taïba Ndiaye, lors de l'inauguration de la première phase du Parc éolien implanté dans sa collectivité.

Il s'est montré optimiste quant à l'atteinte des cinq accès fixés par le Chef de l'Etat, dont l'accès à l'eau, à l'électricité, à l'éducation à la santé et à l'électricité.

La commune est en passe d'atteindre 100 % d'électrification, avec 33 sur 35 villages électrifiés. Elle est à "100 % d'adduction d'eau", mais reste confrontée à une "saturation" de son réseau, du fait de l"'augmentation rapide" de la population.

De ce fait, Taïba Ndiaye a besoin d'un quatrième forage pour répondre à la demande des populations, a-t-il dit.

Selon le maire, le Parc éolien et Tobène Power, une autre entreprise implantée dans la commune, se sont engagés à connecter les trois forages de la collectivité à l'énergie solaire.

Cela permettra de diminuer "de façon drastique" le coût de l'eau, lequel pourrait passer de 250 à 100 francs CFA.

La commune est en train d'étudier la demande du ministre de l'Urbanisme et du Logement d'affecter 50 à 100 ha pour abriter des logements sociaux, a-t-il dit.

Il a ajouté que sa commune accepte ce projet et souhaite "apporter un plus", à travers des modèles conçus par des cadres et basés sur l'utilisation de matériaux locaux, pour baisser les coûts.

Alé Lô a souligné que la commune de Taïba Ndiaye fixait l'horizon de son émergence économique et sociale à 2025 plutôt que celui de 2035 arrêté pour le pays en raison des différentes interventions des entreprises qui y sont installées.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.