Comores: Le parti présidentiel remporte sans surprise les législatives

Comores - Le Chef de l'Etat SEM Azali Assoumani

La Céni a proclamé lundi 24 février les résultats provisoires des élections législatives qui se sont tenues dimanche 23. Sur 24 circonscriptions, 20 députés élus sont membres de la CRC le parti du président Azali Assoumani. L'opposition n'avait pas présenté de candidats à ces élections pour protester contre ce qu'elle qualifie de «mascarade électorale».

Malgré le peu d'intérêt que la population a semblé montrer à ces élections, la Céni a annoncé lundi un taux de participation de 71%. Sans la présence de l'opposition à ce scrutin, les candidats indépendants n'ont pas fait le poids face à la machine des partis de la mouvance présidentielle.

Il y a cependant eu des batailles intestines et dans certains cas même, de vifs affrontements. On a vu certains candidats se retirer au second tour, au profit de leur adversaire de la CRC, le parti du chef de l'État. Cela a été décidé rapidement par ici et bien moins volontairement par là. Reste que la CRC compte aujourd'hui 20 sièges sur 24 dans l'hémicycle.

Même en imaginant une dissidence au sein de la mouvance présidentielle, car nul doute que ces élections laisseront des blessures internes, rien ne saurait déstabiliser les décisions du gouvernement qui sera désormais systématiquement soutenu par le pouvoir législatif.

D'ailleurs, la nouvelle Constitution de 2018 prévoit que toute personne qui quittera un parti avec lequel elle a été élue, perdra de fait son siège.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.