Algérie: L'UGTA commémore le double anniversaire du 24 février

Alger — Une cérémonie a été organisée lundi au siège de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) à Alger à l'occasion du double anniversaire de la création de la centrale syndicale (24 février 1956) et de la nationalisation des hydrocarbures (24 février 1971).

La cérémonie a été marquée par le dépôt d'une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative du fondateur de l'UGTA, Aïssat Idir, et la lecture de la Fatiha du Saint Coran à la mémoire des chouhada de la Guerre de libération nationale, en présence du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Chawki Acheuk Youcef, et du secrétaire général de l'UGTA, Salim Labatcha.

Il est à souligner que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait appelé dimanche lors de la réunion du Conseil des ministres, à "sacraliser les vertus du travail et de la morale pour l'édification de la nouvelle République".

Le Président Tebboune avait adressé, à l'occasion de ce double anniversaire, ses sincères félicitations au peuple algérien, particulièrement les travailleurs, les exhortant à "tirer les enseignements de ces deux évènements historiques pour relever les défis en prenant exemple sur les aïeux dans leur élan pour la promotion de la conscience d'émancipation dans milieu des travailleurs et la mobilisation en faveur du noble objectif national, à savoir le recouvrement de la souveraineté nationale, la réalisation de l'indépendance et l'édification d'un Etat national indépendant".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.