Burkina Faso: Commune de Ouagadougou - Le pont de Djikofê inauguré

24 Février 2020

Le ministre des Infrastructures a inauguré, le vendredi 21 février 2020 à Ouagadougou, le pont du quartier Djikofê ainsi que la voirie principale du quartier Karpala dans l'arrondissement 11. Des travaux de bitumage ont été aussi lancés dans ladite localité.

Le ministère en charge des infrastructures a fait de l'exécution du programme routier inscrit dans le Plan national de développement économique et social (PNDES) son cheval de bataille. Ainsi, dans la journée du vendredi, 21 février 2020, le chef du département, Eric Bougouma, a mené une série d'activités à Ouagadougou.

Il s'agit des inaugurations du pont du quartier périphérique de la capitale Djikofê et de la voirie principale du quartier Karpala dans l'arrondissement 11, longue de 1,6 kilomètre.

Les travaux de cette voirie principale se résument, entre autres, à la construction de dortoirs extensibles, d'un poste de contrôle et une bretelle d'accès au profit du groupement de gendarmerie de Karpala. La réalisation de caniveaux et l'aménagement de deux rues sont également à prendre en compte.

Au niveau de Djikofê, un dalot et un forage ont été réalisés. « Le projet a été financé par le budget de l'Etat, gestion 2018-2019 à hauteur de 2 milliards 235 millions neuf mille 839 francs CFA, avec une durée d'exécution de huit mois », a laissé entendre M. Bougouma.

Aussi, le lancement des travaux de surfaçage de la rue Sankara Inoussa (1, 530 km) et du bitumage et construction de voiries (6,143km) à Karpala, a été fait par le ministre Eric Bougouma.

D'une valeur de 6 milliards 428 millions 044 mille 342 francs CFA, le projet a été financé à 95% par la Banque Ouest africaine de développement (BOAD). Les travaux ont un délai d'exécution de douze mois.

Le ministre a fait savoir que toutes ces réalisations visent à renforcer la sécurité routière dans la ville, à améliorer les conditions de vie des populations riveraines des rues aménagées et à désenclaver l'arrondissement 11. « Karpala est en chantier et cela permettra de mettre fin à l'usine de poussière et faciliter la circulation des citoyens », a-t-il soutenu.

Se prononçant sur la question de l'Impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS), le ministre Bougouma a indiqué par ailleurs que c'est un

« sacrifice » qui permettra de lutter contre le terrorisme et de rénover les chantiers de développement.

« La lutte demande des ressources. Si chaque fonctionnaire renonce un tant soit peu à ses poulets flambés et à ses bouteilles de bière, cet impôt va mettre en avant le développement», a-t-il déclaré.

Le maire de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé a salué l'initiative du gouvernement à l'appuyer à travers la réalisation de ces travaux. Il a exhorté les populations à faire bon usage de ces nouvelles infrastructures.

« Les services de propreté de la commune se chargeront du balayage de ces voiries », a-t-il confié. Aussi a-t-il demandé aux Ouagalais, de respecter des consignes qui seront données par l'entreprise en charge du bitumage de la route de Karpala.

Le représentant des bénéficiaires de la voirie de Karpala, Ibrahim Badiel, s'est réjoui du joyau qui, leur permettra de vaquer à leurs occupations. A l'écouter, les attentes ont été longues concernant le projet.

« Plusieurs associations ont approché dans les années antérieures le département en charge des infrastructures par rapport au bitumage des rues de Karpala », a-t-il signifié. Il a souhaité par ailleurs que le chantier lancé se prolonge jusqu'au quartier Rayongo.

Du reste l'entreprise chargée des travaux de bitumage et construction des voiries a rassuré que les travaux seront exécutés à bonne date.

Quant à la présidente de la coordination des associations de Djikofê, Assétou Nana, elle a plaidé pour la construction d'un centre sanitaire ainsi qu'une école publique dans le quartier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.