Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - David Kamuha appelle la population à faire du civisme fiscal un devoir patriotique

24 Février 2020

Cet appel du ministre provincial en charge des Finances en province du Nord-Kivu a été lancé, ce lundi 24 février 2020 à Goma. Ce, à l'occasion du lancement officiel de la semaine fiscale au Nord-Kivu.

Il s'agit d'une période de la sensibilisation des autorités politico-administratives et de la population Nord-Kivutienne à contribuer à la maximisation des recettes provinciales qui passe par le payement des taxes et impôts perçus par la Direction générale des recettes du Nord-Kivu (DGR-NK) afin de doter la province de ses moyens de développement.

Pour la 7ème année consécutive, depuis 2014, la semaine fiscale au Nord-Kivu qui va du 24 au 29 février 2020, est également un moment où les autorités politico-administratives et militaires du Nord-Kivu sont appelées à déclarer leurs biens, dans le but de payer les taxes et impôts équivalents. C'est une façon pour eux de servir des modèles au reste de la population.

Pour le Gouvernement provincial le but cette année, est de réaliser des recettes qui vont atteindre 2 millions de dollars le mois, venant de ces taxes et impôts sur toute l'étendue de la province. David Kamuha, ministre provincial des Finances au Nord-Kivu, a insisté sur l'obligation patriotique de tout un chacun pour atteindre ces objectifs.

À l'en croire, les différents services que l'État est appelé à rendre à la population, constituent la marque de confiance entre cette dernière envers les autorités politico-administratives. Ce qui justifie le paiement de ces taxes et impôts.

« À Goma, les avancées significatives dans la réhabilitation et la construction de la voirie urbaine et l'amélioration de l'éclairage public, sont les preuves éloquentes qui montrent que l'autorité provinciale rend service à sa population. C'est grâce aux taxes et impôts. Tout le monde doit y participer », martèle-t-il, avant d'appeler les élus provinciaux du Nord-Kivu à faire mieux que leurs prédécesseurs, en s'acquittant de ce devoir patriotique et en sensibilisant la population quant à ce.

Robert Seninga, Président de l'Assemblée provinciale du Nord-Kivu, insiste sur la redevabilité de l'État dans cet exercice fiscal vis-à-vis de la population. Il rassure sur un contrôle efficace de l'Organe délibérant du Nord-Kivu, en ce qui concerne les réalisations des travaux qui doivent se réaliser grâce au payement des taxes et impôts perçus par la DGR-NK.

« Je suggérerai même qu'on vise 4 millions de dollars de recettes le mois au lieu de 2 millions le mois. Avec 4 millions c'est-à-dire on aura 4 kilomètres des routes le mois, ce qui fera 48 kilomètres des routes l'année dans la province. Cela permettra à la population de se déplacer facilement et cela va booster l'économie du Nord-Kivu« , note-t-il.

Carly Nzanzu Kasivita et Marie Lumoo Kahombo, respectivement Gouverneur et vice-gouverneur de la province du Nord-Kivu, ont prêché par l'exemple en déclarant leurs biens et en payant les taxes et impôts, lors de la dite cérémonie. Cet acte a été salué par Célestin Bauma Serenge, Directeur général de la DGR-NK qui appelle d'autres personnalités de la province à emboiter les pas.

Par ailleurs la Direction générale des recettes du Nord-Kivu (DGR-NK) est un service public d'administration fiscale provinciale qui jouit d'une autonomie administrative et financière au niveau de la province, sous tutelle du ministère provincial des finances.

Elle a été mise en place officiellement en 2009, pour s'occuper de la perception des taxes, impôts et autres droits de la province.

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.