Congo-Brazzaville: Coronavirus - Des mesures préventives pour les compatriotes en provenance de la Chine

coronavirus bleu

L'ambassadeur de la République populaire de Chine au Congo, Ma Fulin, a annoncé le 24 février, un mécanisme de lutte contre l'épidémie du coronavirus au Congo lors de la conférence de presse animée conjointement par les ministres de la Santé et de la Population, Jacqueline Lydia Mikolo et de l'Enseignement supérieur, Bruno Jean Richard Itoua.

L'ambassadeur de Chine au Congo a signifié qu'il a le devoir de maîtriser le nombre, l'origine et la destination des compatriotes chinois qui arrivent au Congo. Ces derniers, a expliqué Ma Fulin, sont mis en quarantaine pour quatorze jours dès leur arrivée avec les rapports journaliers de leurs états de santé.

Le diplomate chinois a souligné l'étroite collaboration entre son pays et le Congo pour le partage des informations. A cet effet, il a promis valoriser le professionnalisme et les expériences de la mission médicale chinoise, ainsi que l'établissement des unités d'observation avec l'hôpital d'amitié sino-congolaise à Brazzaville et celui de Loandjili à Pointe-Noire pour être capable de faire les premières analyses sur les cas suspects.

A la question des étudiants congolais en Chine, l'ambassadeur a rassuré le gouvernement de la mise en place d'un mécanisme de consultation par les autorités chinoises, de communication et d'assistance psychologique au profit de ces apprenants en Chine. Selon lui, les étudiants congolais en Chine ont bénéficié de matériel de protection et d'approvisionnement en alimentation.

Le ministre Bruno Jean Richard Itoua a déclaré que son département a un suivi parfait de tous les étudiants congolais en Chine. Ces derniers ont bénéficié des ressources financières mises à leur disposition afin de leur permettre de faire face aux besoins quotidiens.

Aucun cas de l'épidémie de coronavirus suspecté sur l'ensemble du territoire national

La ministre de la Santé et de la Population, Jacqueline Lydia Mikolo a, de son côté, affirmé qu'aucun cas ni décès de coronavirus n'a été suspecté au Congo. Elle a, par ailleurs, informé la population congolaise que le gouvernement travaille avec les équipes chinoises à Brazzaville et Pointe-Noire sur la question. Toutefois, les réunions interministérielles sur l'épidémie se tiennent tout temps.

Le gouvernement a mis en place des mesures préventives au niveau des points d'entrée et de sortie avec les centres de mise en quarantaine de quatorze jours des ressortissants des pays à haut risque, ainsi que les centres d'isolement ouverts dans les hôpitaux du pays. « Le Congo, comme beaucoup de pays d'Afrique, applique la mise en quarantaine systématique de tous ceux qui viennent des zones à haut risque. Certains qui ont été mis en quarantaine ont repris leur activité normalement », a dit la ministre de la Santé.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.