Maroc: Festival "Stop drogue" - Une matinée dédiée à la promotion de la pratique du sport chez les femmes

L'Association régionale "Baraka Idman" (Stop drogue) de Marrakech-Safi a organisé, dimanche au stade 20 août à Marrakech, une matinée dédiée à la promotion de la pratique du sport chez les femmes, en tant que moyen de prévention et d'immunisation contre l'addiction à la drogue.

Initiée sous le signe "Fille d'aujourd'hui, mère de demain", dans le cadre des activités de la première édition du Festival "Stop drogue", cette matinée a réussi à atteindre tous ses objectifs, comme en témoigne cette affluence, dès les premières heures, de femmes et de jeunes filles de tous âges, quelque 1.000 au total, a confié à la MAP, Hanane El Moulahi, présidente de l'Association régionale "Baraka Idman".

Mme El Moulahi également présidente du pôle d'accompagnement social au Centre d'addictologie d'El Mellah a, de même, relevé que cette matinée a offert l'opportunité pour son association de faire passer une série de messages pour lesquels, elle milite depuis sa création, à savoir : l'impératif de contribuer aux actions de lutte contre les conduites addictives et à renforcer la prévention de la consommation de drogues, notamment dans les rangs des jeunes et des adolescents.

Organisé jusqu'au 29 février, par l'Association régionale Baraka Idman Marrakech-Safi et le pôle d'accompagnement social relevant du Centre d'addictologie au quartier El Mellah à Marrakech, le 1er Festival "Stop drogue" intervient à l'occasion du premier anniversaire de l'inauguration de ce Centre d'addictologie par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Au programme de ce festival figurent une exposition, des ateliers dédiés à la sensibilisation quant à l'importance de la protection de l'environnement, des actions d'embellissement du quartier El Mellah avec la participation des habitants, outre des séances de sensibilisation aux dangers que représente l'addiction à l'Internet et aux réseaux sociaux.

Les festivaliers seront également au rendez-vous avec des journées portes ouvertes pour la découverte de ce Centre d'addictologie, de ses prestations et de ses actions en faveur des personnes addictives.Un séminaire marquant la clôture de cette première édition du festival sera organisé, le 29 courant, autour du thème "Le rôle de l'accompagnement social dans la réduction du fléau d'addiction", avec la participation d'experts, de spécialistes et d'acteurs associatifs.

Le Centre d'addictologie du quartier El Mellah, rappelle-t-on, est le deuxième du genre réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité au niveau de la ville de Marrakech après celui du quartier Guelliz. Cette structure constitue un outil privilégié de soins, de sensibilisation, de diagnostic, de prévention et d'accompagnement psycho-social.

Il a été construit dans le cadre du programme national de lutte contre les conduites addictives mis en œuvre, depuis 2010, par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, en partenariat avec les ministères de la Santé et de l'Intérieur.Ce programme national vise à prémunir les jeunes contre l'usage des substances psychoactives, à améliorer la qualité de la prise en charge des personnes addictives particulièrement les consommateurs de drogue, l'accessibilité aux structures de prise en charge, ainsi qu'à encourager l'implication de la société civile et des départements sociaux dans les problématiques de l'addiction.

A l'instar de ceux réalisés par la Fondation dans diverses villes du Royaume, le Centre d'addictologie d'El Mellah développe des actions de sensibilisation et de prévention contre l'usage des stupéfiants, assure la prise en charge individualisée, médicale et sociale des personnes souffrant d'un comportement addictif, et œuvre en faveur d'une implication effective des familles dans les actions de prévention.Il a aussi pour objectifs la réinsertion sociale des personnes concernées, ainsi que l'encadrement et la formation des associations dans le domaine de la réduction des risques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.