Burkina Faso: Eau et assainissement - La BAD apporte un appui financier de plus de 9 milliards Fcfa au pays

25 Février 2020

Le Burkina Faso par le biais de son ministre de l'Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, et le responsable pays de la Banque africaine de développement (Bad), Pascal Yembiliné, ont signé un accord de partenariat de plus de 9 milliards Fcfa, le 21 février.

Cet accord est destiné à financer le Projet d'eau potable et d'assainissement en milieu rural (Pepa-mr). Surtout à accroître le taux d'accès à l'eau potable des populations des régions du Centre-Ouest de 70% en 2018 à 84% en 2022.

Et de contribuer à faire passer le taux d'assainissement dans cette même région (15% en 2018) à 70% en 2025, et dans la région du Centre-Sud (10% en 2018) à 65% en 2025, apprend-on d'un communiqué du ministère burkinabè de l'Economie.

En matière d'infrastructures en eau potable, faut-il le souligner, le milieu rural burkinabè est dans un grand besoin.

En 2015, la proportion de la population rurale desservie par borne-fontaine tournait autour de 8,7%. Tandis que la proportion de la population rurale desservie par branchement privé (Bp) était estimée à 0,3%.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.