Congo-Kinshasa: Coronavirus - Aucun cas confirmé à ce jour en RDC

La République démocratique du Congo (RDC) n'a enregistré jusque-là aucun cas de la maladie à coronavirus qui sévit actuellement en Chine. Cette information a été portée à la connaissance des journalistes, membres du Réseau des journalistes amis de l'enfant au cours d'un briefing organisé, le lundi 24 février, au siège de l'Unicef par le Programme national de communication pour la promotion de la santé ( PNCPS) du ministère de la Santé publique.

Dr Bulemfu du ministère de la Santé a indiqué que six alertes ont été signalées dont quatre venues des points d'entrée. Ces alertes ont été investiguées et les tests sont négatifs. Ces résultats, a-t-elle ajouté, ne peuvent pas laisser les autorités congolaises indifférentes. C'est ainsi que des actions sont menées pour éviter une éventuelle importation de cette maladie au pays. Il s'agit, a-t-elle fait savoir, de la création d'un centre des opérations d'urgence en santé publique, de la mise en place de gestion des incidents avec un incident majeur, de l'appui technique de l'OMS, de l'élaboration d'un plan de préparation et de riposte pour une durée de douze mois, de la publication d'un bulletin de situation épidémiologique, de la mise en place des commissions techniques et des équipes avec des séances de briefing et des formations, du premier exercice d'assimilation réalisé le 13 février par le ministère de la Santé publique et du renforcement des capacités de laboratoire de l'INRB et surveillance au niveau des points d'entrée prioritaires.

Parlant de la situation épidémiologique générale de la maladie à coronavirus (CODIV-19) dans le monde, Dr. John Otshudema de l'OMS a signifié qu'on a enregistré, à partir du 23 février, soixante dix- huit mille huit cent onze cas confirmés et deux mille quatre cent soixante- deux décès. En Chine, soixante dix-sept mille quarante-deux cas confirmés et deux mille quatre cent quarante- cinq décès, soit 99% des cas confirmés et 99% des cas des décès. Par contre en Afrique, a souligné Dr John Otshudema, un seul cas a été enregistré en Egypte le 14 février et une vingtaine des pays ont notifié des cas suspects du fait des échanges intensifs entre l'Afrique et la Chine.

Il a précisé que seize pays dont la RDC ont commencé à investiguer des cas suspects. "Nous sommes dans la deuxième catégorie des pays identifiés comme risque par rapport à l'importation de cette maladie", a-t-il déclaré. Avant de souligner que la transmission se fait d'un homme à l'autre par contact des secrétions venant d'une personne infectée. Il a fait remarquer également que le temps d'incubation varie de deux à quatorze jours et peut aller jusqu'à vingt-quatre jours. Les symptômes sont entre autres des troubles respiratoires, fièvre, toux, essoufflement et difficultés respiratoires. Dans le cas le plus grave, l'infection peut entraîner une pneumonie, un syndrome respiratoire aiguë sévère et une insuffisance rénale. A ce stade, a-t-il signifié, il n'y a aucun médicament ni un vaccin contre cette maladie mais certains symptômes peuvent être traités ( traitements symptomatiques).,

Comment se protéger

Pour se protéger contre cette maladie, il est recommandé à la population de se laver les mains fréquemment les mains à l'eau et au savon ou désinfecter les mains avec une solution hydro-alcoolique , éviter des contacts proches, éviter de toucher les yeux, le nez et la bouche, en cas de fièvre, de toux et de dyspnée. Il est important de consulter un médecin sans tarder car il peut s'agir d'une infection respiratoire ou d'une autre infection grave. Auparavant, le directeur du PNCPS, Raoul Kamanda, a invité les journalistes à un partenariat solide avec le ministère de la Santé pour que la population soit suffisamment informée sur plusieurs aspects de la maladie à Coronavirus. C'est une manière de contribuer aux mesures de prévention contre cette maladie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.