Ile Maurice: Une crèche cambriolée à Tranquebar

25 Février 2020

Tout est bon à prendre pour les voleurs. Une femme de 57 ans, responsable d'une crèche située dans l'enceinte de la chapelle Ste-Anne à Tranquebar, été surprise de constater, lundi 24 février vers 7 h 30 que les lieux avaient été visités par un ou des intru(s). Elle soupçonne que ces visiteurs indésirables sont passés entre 17 h 30 le 20 février et 7 h 30 lundi matin.

Ces malfrats ont emporté un four à micro-ondes, un fer à repasser, une cocotte-minute, un sachet de 20 kilos de riz basmati, un mixeur, une bonbonne de gaz et son régulateur. Ces voleurs sont également repartis avec des articles pour bébé : quatre boites de talc, deux litres de parfum, trois paquets de couches. Sans compter les produits d'entretien : deux litres d'eau de Javel, un galon de liquide vaisselle, deux galons de lessive, deux galons d'adoucissant.

Peu avant 9 heures, après avoir constaté que sa crèche a été cambriolée, la quinquagénaire s'est rendue au poste de police de Pope Hennessy, Port-Louis pour porter plainte. Cela après avoir effectué un inventaire.

La responsable a déclaré aux policiers qu'elle ne soupçonne personne comme étant l'auteur de ce vol. La crèche, a-t-elle expliqué, n'est pas couverte par un système de caméras de surveillance.

L'enquête est menée par des éléments de la Criminal Investigation Division de la Metropolitan Police de la division sud, de concert avec les policiers du Field Intelligence Office, pour retracer le ou les auteur(s) de ce vol.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.