Afrique de l'Ouest: Dakar - L'institut Pasteur outille la CEDEAO face au coronavirus

Un atelier régional de formation sur le diagnostic biologique du coronavirus s'est ouvert mardi à Dakar à l'intention des 15 pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et du Tchad.

La rencontre est organisée à l'initiative de l'institut Pasteur dans l'optique de doter la région ouest-africaine des capacités de préparation et de diagnostic rapide du virus responsable de l'épidémie de Covid 19 qui, après son apparition en Chine, touche désormais une trentaine de pays dans le monde.

"Nous sommes réunis aujourd'hui à cet atelier pour un échange d'informations entre les différents participants et une mise à jour de la connaissance pour ce virus et dans le domaine du diagnostic. Comme vous le savez, ce virus est un virus nouveau", a expliqué notamment Dr Amadou Sall, directeur de l'institut Pasteur de Dakar.

Il a précisé que l'objectif de cet atelier est de donner une expérience pratique aux participants venus des pays membres de la CEDEAO et du Tchad.De même, il a évoqué l'idée de "construire l'écosystème des laboratoires en Afrique" en discutant et en en organisant les différents aspects.

M. Sall a rappelé que l'Organisation mondiale de la santé (OMS), après une évaluation des capacités, a décidé que deux laboratoires devaient dans un premier temps appuyer le reste du continent. Il a précisé que son choix s'est porté sur l'institut Pasteur de Dakar, et un autre laboratoire en Afrique du Sud.

"Au niveau de l'Afrique de l'Ouest, l'OOAS (Organisation ouest-africaine de la santé) a choisi l'institut Pasteur de Dakar comme laboratoire de référence pour cette dynamique. Et il y a une responsabilité continentale au niveau de l'institut Pasteur de Dakar et dans une certaine mesure du Sénégal, mais aussi il y a une disposition régionale qui est très forte et l'idée est de renforcer le niveau du continent", a-t-il dit.

Le représentant de l'OOAS, Dr Abdou Rahman Sow, précise que cette rencontre s'inscrit dans le cadre de l'harmonisation de la stratégie africaine, notamment en Afrique de l'Ouest où l'organisation a la responsabilité d'appuyer les pays de la sous région."Nous avons réuni tous le pays de la CEDEAO pour leur donner tous les réactifs et consommables dont ils ont besoin pour faire face à cette épidémie, et à la fin de cette rencontre, tous les pays participants auront les capacités de détection rapide et de donner la bonne réponse à cette épidémie", a-t-il assuré.

"Aujourd'hui, on n'a pas encore de cas mais on se prépare pour faire face à une éventuelle épidémie de coronavirus", a-t-il ajouté.La rencontre de Dakar est organisée en collaboration avec l'organisation ouest africaine de la santé (OOAS) et Africa CDC, la branche de l'Union africaine qui s'occupe de la santé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.