Angola: L'INDUVE investit 20 millions de dollars dans le traitement de la farine de blé

Luanda — Vingt millions de dollars, tel est le montant investi par l'industrie angolaise de l'huile végétale (INDUVE), dans la réfection, depuis 2019, d'une usine de traitement de la farine de blé.

Cet établissement projette de produire, à partir 2021, au moins 700 tonnes de farine de blé/jour, et 225.500 tonnes/annuelles, dans le but d'épauler le pays à surmonter le déficit existant sur le marché national dans ce secteur

Relever le défi du Gouvernement angolais, qui consiste á freiner les importations et à augmenter la production locale, fait également partie des objectifs de la réparation de cette usine, a expliqué lundi à l'Angop l'administrateur financier de l'INDUVE, Kidy Aragão.

Selon lui, l'INDUVE fait irruption sur le marché de la farine de blé au moment où le pays produit 420 mille tonnes, alors que les besoins requièrent au moins 520 mille tonnes, soit un déficit de 100 mille tonnes/annuelle.

D'après l'administrateur, l'investissement a atteint ce montant (20 millions de USD) parce que l'industrie de l'huile végétale avait déjà une bonne partie de ses infrastructures physiques montée, sinon la valeur aurait été de 30 à 35 millions de USD.

Dans ce projet, l'INDUVE, usine née en 1957, compte sur un financement à cinquante pourcent de la part de la Banque internationale de crédit (BIC), dans le cadre du Programme d'appui au crédit (PAC).

L'autre partie du financement provient des propres fonds de l'entreprise, a-t-il précisé.

En ce moment-ci, les travaux de réfection de l'usine consistent à poser des fondations, qui seront suivis de l'installation des silos de grande capacité, pour la création des conditions de stockage et de conservation de grains à long terme.

Quant l'activité commerciale commencera en janvier 2021, l'INDUVE pourrait créer au moins 125 postes d'emploi nouveaux, a-t-il indiqué.

L'huile végétale dérivée du tournesol et des barres de savon étaient des produits fabriqués par cet établissement inauguré en 1957.

Après sa privatisation, en 2003, l'INDUVE a inclus dans sa production, le traitement de la farine de maïs jaune et de la ration animale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.