Angola: Message du Président mozambicain à son homologue angolais

Luanda — Un message du Président mozambicain, Filipe Nyusi, abordant le renforcement de la coopération entre Maputo et Luanda, est parvenu lundi à son homologue angolais, João Lourenço.

Au sortir de l'audience, le ministre mozambicain de l'Intérieur a dit être venu à Luanda en qualité d'envoyé spécial du Président Nyusi.

Amade Miquidade a souligné que son déplacement en Angola s'inscrit dans le cadre du renforcement de la solidarité et de la fraternité entre les deux pays.

Qualifiant d'« assez bonnes » les relations Maputo/Luanda, l'émissaire a indiqué que son pays proposait le renforcement de la coopération entre les Forces armées et de sécurité, en vue d'un échange des renseignements.

Soulignant qu'une délégation angolaise pourrait se rendre prochainement à Maputo, l'envoyé spécial a fait savoir que la situation dans la province mozambicaine de Cabo Delgado était « préoccupante ».

Des individus « masqués et non identifiés » y tuent des gens innocents et coupent en morceau les victimes, sans raison quelconque.

Ils brûlent les habitations et attaquent également les Centres médicaux et d'autres institutions de la région, a-t-il ajouté, admettant que les assaillants pourraient être d'autres nationalités à la solde de l'étranger pour déstabiliser le Mozambique.

L'envoyé spécial a néanmoins démenti que la situation, qui a déjà fait plus de 350 morts et des milliers de déplacés, était hors du contrôle gouvernemental.

« Les groupes armés emploient des moyens sophistiqués », a-t-il souligné.

Filipe Nyusi a appelé, en février 2020, le Corps diplomatique en poste à Maputo à réaliser les promesses de soutenir le Mozambique à lutter contre la violence armée dans le centre du pays.

Le Chef de l'Etat mozambicain, qui a lancé cet appel à l'occasion de la présentation des voeux de nouvel an, a dénoncé l'engagement des étrangers dans le conflit mozambicain.

Nyusi a alerté le Corps diplomatique que les actions des groupes armés dans le centre du Mozambique pourraient atteindre d'autres pays de l'Afrique australe.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.