Congo-Kinshasa: La population déplore les décès «mystérieux» des artistes comédiens

Que du brouillage dans la sphère des artistes comédiens du pays de Lumumba. Ce qui leur arrive mérite des interrogations. Durant ces dix dernières années, la plupart d'artistes comédiens ont quitté la terre des hommes de façon «mystérieuse».

Si ce n'est pas par «Mbasu», une maladie engendrée par un sort, c'est la mort subite qui les emporte. Allusion faite ici à Lokuli, Lisala Ngomba, maman Epela du groupe Lis-boy, de Feu Mundweri et tant d'autres... cependant, les maladies et les décès à répétition de ces artistes préoccupent l'opinion.

Certains ont manifesté leur désarroi le week-end dernier à la suite d'une publication de Météo, l'artiste comédien et petit frère de Feu Mathieu Sans Souci déjà décédé. Pour plus d'un, la jalousie, le coup-bas entre les artistes seraient les principales causes de cette « malédiction » qui hante les artistes comédiens du Congo.

Il ne se passe plus une année sans que les kinois, les congolais, en général, ne puissent perdre l'une de leurs stars du petit écran. Curieusement, s'étonne un fan du théâtre, les comédiens congolais meurent depuis un certain temps mystérieusement. Très souvent c'est le Mbasu, une maladie de la peau qui enflamme une partie du corps du patient, formant parfois des plaies monstrueuses.

De leurs points de vue, les kinois pensent que la carence des producteurs et des metteurs en scène aurait été à la base des guerres fratricides entre les artistes comédiens. "Le manque de producteurs et de metteurs en scène dans ce secteur occasionne parfois des jalousies et de guéguerres entre les artistes qui ne veulent pas que leurs producteurs s'intéressent aux autres", a fait savoir un fan du théâtre.

Par ailleurs, une source note que nombre d'artistes se permettent de se donner des coups bat entre eux. "Il faut relever certains dérapages qui peuvent être fatals. Quand un artiste x drague la petite amie de y, lésé, le concerné ne peut recourir qu'à des pratiques mystérieuses pour se venger", a-t-il souligné.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.