Cameroun: Programme gouvernemental Mbanga Bakoko - Le DG de la SIC met la pression

Dr Ahmadou Sardaouna a prescrit la prise en main et l'accélération des travaux de construction des logements sociaux lors de sa visite d'évaluation le week-end dernier à Douala.

« Je vous instruis de changer la donne et de prendre en main le programme gouvernemental de construction de logements sociaux si cher au président de la République. A la fin de cette année, tous les chantiers doivent être achevés ». Ainsi s'exprimait le directeur général de la Société immobilière du Cameroun (Sic) Dr Ahmadou Sardaouna vendredi dernier face à ses collaborateurs et responsables d'entreprises en charge de la construction de logements sociaux à Mbanga Bakoko. La fermeté de ton du Dg de la Sic se justifie à plus d'un titre.

Après dix ans de mise en œuvre, le taux de réalisation des 56 immeubles du programme gouvernemental se situe en deçà de 50%. Sous la conduite du chef de protocole, du directeur régional de la Sic pour le Littoral et des responsables des travaux, Dr Ahmadou Sardaouna qu'accompagnait le directeur général adjoint de la Sic, Faustin Clovis Noundjeu, a visité les logements sociaux construits dans le cadre de la coopération sino-camerounaise et ceux du programme gouvernemental. L'inéfficaité de certaines entreprises dans l'exécution des travaux fait partie des causes du retard observé. De ce fait les contrats de plusieurs entreprises ont été résiliés et les marchés concernés n'ont pas été réattribués jusqu'à présent. Le volet de la coopération Sino-camerounaise entièrement terminé compte 660 appartements logés dans 33 immeubles avec en sus une école, un centre de santé et des bâtiments commerciaux. Principal problème relevé ici, l'empiètement du terrain par des riverains.

Jeudi 20 février, le directeur général de la Sic a fait le tour des cités Sic de Douala. Une visite d'inspection qui lui a permis de faire le point des différents problèmes qui plombent le bon fonctionnement de la Sic. Notamment les loyers impayés. La cité Sic Makepe par exemple enregistre 44 millions d'impayés tandis que celle de Bonamoussadi cumule 86 millions de F. Dr Ahmadou Sardaouna a engagé ses collaborateurs à s'activer pour le recouvrement dont la cible de solde a été fixée à 90% dans des délais raisonnables. Dans le cadre de la gestion participative des immeubles par les locataires, le directeur général de la Sic a prescrit la mise sur pied d'associations légalisées regroupant les locataires de chaque immeuble.

Ces structures qui vont également promouvoir le vivre ensemble auront pour objectif principal la contribution à la gestion et à l'entretien des zones privées et communes des immeubles ainsi que leur sécurisation. Lors des séances de travail avec les responsables d'antenne, des instructions ont été données par le patron de la Sic en vue de l'éradication des sous locations. La réunion sur le processus de d'évaluation des dégradations des immeubles en vue de leur réhabilitation ou rénovation a constitué l'acte final de cette visite de travail.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.