Sénégal: Réchauffement du front social-après les enseignants - Les blouses blanches du cuss/js entrent dans la danse

25 Février 2020

Après les enseignants, voilà les blouses blanches qui entrent dans le champ de la lutte revendicative avec le Cadre unitaire des syndicats de la santé pour la justice sociale (Cuss/Js) qui exécute à partir de ce jour, mardi 25 février, quarante-huit heures de perturbation des hôpitaux et autres structures de prise en charge médicale.

Le coordonnateur du Cadre unitaire des syndicats de la santé pour la justice sociale (Cuss/Js), Cheikh Seck, annonce en effet 48heures de grève, à compter de ce mardi 25 jusqu'au mercredi 26 février, sur toute l'étendue du territoire national. Joint par Sud Quotidien, le syndicaliste expliquera que « tous les programmes opératoires en dehors des urgences ne seront pas exécutés, et il en sera de même pour la dialyse, l'analyse médicale, la radiologie, la rééducation fonctionnelle, l'enseignement, la supervision, les vaccinations, les consultations générales, les soins bucco-dentaires, les consultations prénatales entre autres ».

Ce nouveau bras de fer entre le gouvernement et les agents de santé, selon Cheikh Seck, est dû au mutisme observé par les autorités face aux problèmes des travailleurs, en dépit de la dernière rencontre en date (5 février 2020) avec le directeur du cabinet du ministère de Santé et de l'action sociale, Aloyse Waly Diouf. «Le maintien du mot d'ordre est lié à l'absence de volonté de la part du gouvernement de régler les problèmes des travailleurs de la santé. Et pourtant, la rencontre du 5 février présidée par le Directeur de cabinet du ministre de la santé avait suscité des lueurs d'espoir (... ).

Tous ceux qui représentaient le ministère de la Santé à cette rencontre ont bizarrement disparu de la feuille de présence de celle du Mardi 18 février » a-t-il renseigné. Et de poursuivre : « Le cadre unitaire de la santé exige de l'État qu'il abandonne sa politique du pourrissement, convoque les responsables syndicaux autour des plateformes déposées et fasse aboutir les négociations sur des résultats probants ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.