Algérie: L'UGTA engagée dans "la bataille du changement"

Le Secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Salim Labatcha a affirmé, lundi à Hassi Messaoud, que l'Union était "engagée dans la bataille du changement global pour assainir la Centrale syndicale des irrégularités et des intrus", précisant que "la politique de changement vise à accorder aux bases syndicales toute la liberté dans le choix des représentants".

"L'UGTA est engagée dans la bataille du changement global pour assainir la Centrale syndicale des irrégularités et des intrus qui ont nui à l'action syndicale et à l'Union", a déclaré M. Labatcha lors d'une rencontre avec les travailleurs, les cadres et les syndicalistes de la Sonatrach, présidée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, à l'occasion de la célébration, le 24 février, du double anniversaire de la création de l'UGTA (1956) et la nationalisation des hydrocarbures (1971).

Appelant "l'ensemble des travailleurs à adhérer à l'UGTA", il a déclaré que "l'ère de l'allégeance est révolue" et que "le dernier mot revient à l'urne pour les postes de responsabilité syndicale à tous les niveaux"."Les seuls critères sont la compétence et la disposition permanente à défendre les intérêts des travailleurs, à prendre en charge leurs préoccupations et à préserver les entreprises et les emplois", a-t-il poursuivi.

Evoquant le double anniversaire de la création de l'UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures, le SG de l'UGTA a estimé que cet évènement a été "le parachèvement de notre indépendance et le recouvrement de notre souveraineté sur les richesses du peuple et de la nation, spoliées hier par les hordes coloniales et "les bandes d'aujourd'hui" qui "ont osé s'en emparer injustement et par la corruption".

A présent, a-t-il souligné l'UGTA est appelée à opérer un changement pour être au diapason des mutations accélérées que connait l'Algérie dans les différents domaines et secteurs, depuis le déclenchement du Hirak populaire, le 22 février 2019 et la tenue de la présidentielle le 12 décembre dernier, et dont le résultat a été un programme de transition pour l'édification d'une Algérie nouvelle affranchie de toutes les restrictions, de la corruption, de la médiocrité, du pillage organisé et de la bureaucratie, a-t-il ajouté.

A ce propos, il a exhorté les syndicalistes à valoriser la décision du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune et son intervention pour empêcher le licenciement de 900 employés d'un opérateur de téléphonie mobile privé, ajoutant que l'UGTA sera toujours mobilisée pour défendre le pays, les institutions de la République et les travailleurs.

La rencontre s'est déroulée en présence de plusieurs ministres, notamment le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud et le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab, outre le PDG du Groupe Sonatrach, Toufik Hakkar.Plusieurs travailleurs du Groupe Sonatrach et ses filiales ont été honorés à cette occasion.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.