Gabon: Julien Nkoghe Békalé présent à la session ordinaire du Conseil national de la démocratie

25 Février 2020

Le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale a pris part à l'ouverture de la première session ordinaire de l'année du Conseil national de la démocratie (CND), en présence d'anciens premiers ministres et présidents de l'Assemblée nationale, représentants du corps diplomatique et organisations internationales, présidents des institutions constitutionnelles et institutionnelles, et représentants des partis politiques membres du CND.

Le président du Conseil national de la démocratie (CND), Me Séraphin Ndaot a passé en revue les principales difficultés qui minent l'institution. Il a particulièrement remercié le Premier ministre pour son implication personnelle, pour la tenue de la session et pour la revalorisation du budget du CND.

Cette première session se tient jusqu'au 5 mars. Parmi les points à l'ordre du jour, la situation salariale des agents du CND, la controverse autour du statut du CND, l'application des accords d'Angondjé, l'incidence de la corruption sur les élections dans une démocratie.

Le CND a été crée à l'issue des accords de Paris , afin de remédier à la grande crise politique née de la contestation des résultats de l'élection présidentielle du 05 décembre 1993. L'institution a été reconfigurée en 2015 par le président de la République, Ali Bongo Ondimba. Il a été réformé a nouveau par les accords politiques d'Angondjé qui l'ont érigé en autorité administrative indépendante et autonome.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.