Congo-Kinshasa: FARDC - Perspective d'une nouvelle mise en place dans l'armée

Il se susurre, depuis un temps, quelques indiscrétions au sujet d'un probable changement au niveau du commandement des Forces armées de la République démocratique du Congo (Fardc).

Dans la ville haute, on est vite passé d'une simple rumeur à une certitude au regard des signaux en présence qui attestent la volonté de Félix Tshisekedi à se doter d'une véritable armée républicaine régentée par des officiers de valeur à la compétence éprouvée. Le chef de l'Etat, qui s'est inscrit dans une dynamique de changement visant la réforme en profondeur des secteurs publics en veilleuse, entend aller jusqu'au bout de sa logique du renouveau institutionnel et sociétal.

Après avoir nommé dans la magistrature aujourd'hui requinquée avec l'arrivée de nouvelles têtes, Félix-Antoine Tshisekedi viserait cette fois-ci, à en croire des indiscrétions, l'armée nationale en vue de booster son efficacité. Il sera procédé incessamment, apprend-on, aux nominations et affectations des généraux de la nouvelle chaîne de commandement des Fardc. Il nous revient que ces nominations n'obéiront qu'aux seuls critères de compétence, une façon de reconnaître les qualités de plusieurs officiers ayant sacrifié leur vie pour la cause nationale. « Les forces armées n'étant fondamentalement pas inféodées à un quelconque parti politique, la désignation de leurs officiers supérieurs sera basée sur des critères professionnels précis et, surtout, en dehors des arrangements politiques », confie une source au faîte du dossier. Ici, seuls des officiers justifiant d'un cursus normal, ayant gravi les échelons de l'armée jusqu'à mériter leur grade actuel, seront pris en compte dans ces nominations très attendues dans l'opinion.

L'objectif visé est de bâtir une armée républicaine réellement au service du peuple et à la disposition des institutions élues par le souverain primaire. Une armée composée des hommes et des femmes prêts à servir le pays, défendant et protégeant les frontières nationales et ce, au prix de leur sang. Toutefois, les officiers indexés et sous sanctions européennes sont, d'ores et déjà, mis hors course dans cette perspective de nomination dont l'enjeu consiste à redorer l'image des Fardc actuellement classées huitième armée d'Afrique, de par leur montée en puissance.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.