Sénégal: Douze personnes mises aux arrêts avec du matériel volé pour vol à Louga

25 Février 2020

La Police de Louga avec la collaboration de la Sureté urbaine du commissariat central de Dakar a mis aux arrêts les cambrioleurs qui avaient établi leur quartier à Louga. Au total, douze personnes ont été arrêtées pour des délits de vols, de complicité de vol et de recel. Toutes ont été présentées hier au Procureur de la République.

Face à la presse hier, la Police de Louga a révélé avoir mis fin aux agissements d'une bande de malfaiteurs qui opéraient à Louga depuis la fin de l'année 2019. Des actes délictuels pour lesquels, le commissariat urbain de Louga a été saisi de deux plaintes en Décembre 2019 et en février 2020. Selon le commissaire Lat Dior Sall qui animait le point de Presse l'exploitation des renseignements a permis à la Police de constater que la bande utilisait le même modus operandi et s'est mise sur la piste d'un suspect que la collaboration avec la Sonatel a permis de repérer à Dakar.

Mais sentant qu'il était sous le viseur des hommes de tenue, le suspect quitte Dakar, transite à Touba avant de rallier Louga pensant avoir échappé à la traque. Là il sera cueilli au moment où il débarquait à la gare routière communément appelée « Garage Touba ». Acheminé à la police et cuisiné, l'homme dont la police ne veut pas révéler l'identité a balancé ses acolytes établis à Dakar.

Avec la collaboration de la sureté urbaine du commissariat central de Dakar, onze personnes ont été arrêtées en plus du principal suspect et acheminées à Louga. L'enquête ouverte par les hommes du commissaire Mamadou Lamarana Diallo a permis de révéler que les malfrats qui opéraient tantôt en plein jour tantôt la nuit « se faisaient passer pour des ouvriers ou des déménageurs pour tromper la vigilance du voisinage » selon le commissaire Sall qui animait le point de Presse. Pire, ils garaient tantôt des bus ou des camions pour embarquer le matériel et leurs cibles principales étaient les maisons en phase de finition ou celles déjà construite mais sans occupants.

Dans le lot du matériel volé et récupéré par la Police figure quarante-six portes en bois, quatre chaises anglaises, des tables à mangers et une bibliothèque importés, des lavabos, des vaisselles, dix-huit fenêtres en aluminium entre autres.

Suffisants pour que les enquêteurs de la Police de Louga retiennent contre eux les délits d'association de malfaiteurs, vols avec effraction et usage de moyens de locomotion, de recel et de complicité.

En garde à vue depuis Dimanche dernier, toutes ces douze personnes ont été déférées au Parquet de Louga hier dans l'après-midi et devraient faire face au Procureur de la République.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.