Cote d'Ivoire: Sécurisation des élections, menace terroriste - La police nationale affine ses stratégies

26 Février 2020

Tous les services de la police nationale se sont retrouvés, depuis le 25 février, à l'hôtel des parlementaires de Yamoussoukro pour évaluer les actions menées en 2019, et tracer les sillons d'une police plus efficace, plus professionnelle et plus proche des populations en 2020. Une année électorale en Côte d'Ivoire.

Selon le directeur général de la police nationale, l'Inspecteur général Kouyaté Youssouf, pour assurer efficacement ses missions régaliennes, sa structure a procédé au renforcement des capacités opérationnelles du personnel, et a acquis des moyens de mobilité ainsi que du matériel moderne pour la police technique et scientifique.

L'ensemble de ces actions combinées, soutenues par l'engagement des agents, a donné des résultats qui ont été salués au plus haut niveau par le président de la République, à l'occasion de la présentation des vœux de nouvel an.

En termes de bilan, il faut noter qu'au cours de l'année 2019, Kouyaté Youssouf et ses hommes ont procédé à l'interpellation et au déferrement de bandits de grand chemin, à la destruction de milliers de fumoirs, à la saisie d'importantes quantités de drogue, de stupéfiants et de médicaments de qualité inférieure et falsifiée (Mqif), au démantèlement de réseaux de trafic de véhicules volés et à la saisie d'importantes quantités d'espèces protégées.

Sur la même période, les activités menées par les comités consultatifs d'éthique ont permis le raffermissement des liens police-populations.

Avec en sus, la création de bureaux d'accueil genre dans les commissariats pour une meilleure prise en compte des nombreux cas de Violences basées sur le genre (Vbg).

Pour Kouyaté Youssouf donc, la 3e édition du séminaire national de réflexion des services de la police nationale qui se déroule jusqu'au 28 février doit être l'occasion pour déterminer de nouvelles stratégies efficaces et adaptées dans la lutte contre la criminalité sur toute l'étendue du territoire national.

Il n'a pas omis de dire merci au Pnud et à la Jica (Agence japonaise de coopération internationale) pour leurs appuis techniques et financiers à la police de Côte d'Ivoire.

Pour Benjamin Effoly, directeur de cabinet du ministre de la Sécurité et de la protection civile qui a ouvert les travaux, les défis sécuritaires sont de plus en plus importants. En ce sens que la Côte d'Ivoire se prépare à une échéance électorale majeure.

«Si globalement nous pouvons être fiers du travail accompli l'année écoulée, nous ne devons pas perdre de vue l'immensité de la tâche qui nous attend », a-t-il souligné, avant d'engager la police à un diagnostic limpide des actions antérieures.

« Il est vital, car il nous permettra de corriger nos erreurs et de performer davantage durant cet exercice 2020 », a-t-il souligné.

«Nous n'avons pas le droit de nous complaire dans des discours et des réflexions creuses, nous devons absolument, au sortir de ce séminaire, entreprendre des actions concrètes allant dans le sens de l'amélioration de nos performances », a ajouté Benjamin Effoly.

Au nom de la Jica, Tesaki Masayo, adjointe au représentant résident, s'est félicitée de la parfaite collaboration avec la police nationale et qui a permis, au cours des deux premières phases, de former 4399 policiers de 2013 à 2019.

La 3e phase signée en janvier 2020, pour quatre ans, vise l'institutionnalisation de la formation continue, avec un accent sur le renforcement du cadre juridique prenant en compte le passage au grade du personnel, l'adaptation à l'emploi, la valorisation des ressources humaines, la mise en place d'une plateforme de collaboration entre les directions concernées et les stratégies pour tracer le parcours de formation du policier ivoirien.

Jonas Mfouatie, représentant résident adjoint du Pnud, a, quant à lui, félicité la police ivoirienne pour son professionnalisme et son savoir-faire dans les opérations de maintien de la paix dans le monde.

Quant au maire Gnrangbé Jean, il a félicité les agents pour leurs efforts de sécurisation de la capitale politique et administrative, avant de plaider auprès de la hiérarchie pour un peu plus de moyens, à l'effet d'accroître leur efficacité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.